NOUVELLES
23/12/2015 11:24 EST | Actualisé 23/12/2016 00:12 EST

Un parc Cédrika Provencher à Trois-Rivières ?

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, n'est pas contre l'idée de donner le nom de Cédrika Provencher au parc Chapais, le dernier lieu où la fillette a été vue avant sa disparition en juillet 2007. Il veut toutefois s'assurer d'avoir l'approbation des parents avant d'aller de l'avant.

Le maire rapporte que tous les conseillers municipaux de Trois-Rivières sont d'accord avec l'idée de rebaptiser le parc Chapais.

Il insiste cependant sur le fait qu'une réserve de la part des parents de Cédrika Provencher mettrait fin à ce projet de changement de nom.

Le parc Chapais se trouve dans un secteur résidentiel de Trois-Rivières, près de la rivière Saint-Maurice.

Retour sur les lieux des recherches

Cette nouvelle survient au lendemain de l'arrêt des recherches dans le boisé en bordure de l'autoroute 40, à Trois-Rivières, où ont été retrouvés les ossements de Cédrika Provencher.

Les policiers de la Sûreté du Québec ont mis un terme mardi aux recherches sur le site, qui ont duré dix jours. Le 11 décembre dernier, trois chasseurs ont fait la macabre découverte d'un crâne d'enfant. Les restes avaient été identifiés le lendemain comme étant ceux de Cédrika Provencher.

Pendant quelques jours, 200 policiers ont participé aux recherches sur le terrain. Des centaines de personnes émues par l'histoire de Cédrika Provencher sont venues porter des peluches et des fleurs sur le site.

La Sûreté du Québec n'a pas voulu dire si elle avait trouvé de nouveaux indices pendant ces battues. Elle a toutefois précisé avoir reçu plus de 200 informations du public depuis la réouverture de l'enquête.

Cédrika Provencher était portée disparue depuis le 31 juillet 2007. Elle a été aperçue pour la dernière fois près de chez elle, à l'angle de la rue Chapais et du boulevard des Chenaux, à Trois-Rivières.

Avec les informations de Pierre Marceau.