NOUVELLES
23/12/2015 16:07 EST | Actualisé 23/12/2016 00:12 EST

Un demandeur d'asile du Salvador quitte son refuge en Colombie-Britannique

LANGLEY, C.-B. — Un demandeur d'asile du Salvador a quitté émotivement son refuge de protection — une église de Langley, en Colombie-Britannique — deux ans après avoir investi les lieux pour éviter la déportation.

La famille et les défenseurs de Jose Figueroa l'ont applaudi et ont pleuré avec lui lorsqu'il a franchi les portes de l'église luthérienne Walnut Grove, sans craindre de se faire arrêter cette fois-ci.

M. Figueroa, qui a eu 49 ans mercredi, peut rester au Canada en vertu d'une exemption accordée par le ministre de l'Immigration et de la Citoyenneté du Canada pour des motifs humanitaires et de compassion. Ce statut prépare le terrain pour qu'il puisse obtenir sa résidence permanente.

L'homme dit qu'il prévoit faire une visite surprise à Rodney Watson, un ancien soldat américain en Irak, qui avait également trouvé refuge dans une église de Vancouver, il y a six ans, après avoir fui son déploiement.

Son pasteur, Karl Keller, a décrit la décision du ministre comme un «miracle de Noël».

Son fils de 18 ans, Jose fils, espère pouvoir jouer avec son père aux jeux vidéo et il souhaite qu'il lui apprenne à conduire.

Jose Figueroa et sa femme ont fui leur pays pour le Canada en 1997, mais il s'était fait refuser la résidence permanente par les fonctionnaires fédéraux, jugeant que son mouvement de résistance au Salvador avait des liens avec des organisations terroristes.