NOUVELLES
23/12/2015 09:34 EST | Actualisé 23/12/2016 00:12 EST

Ottawa aura du mal à accueillir 10.000 réfugiés syriens d'ici le 31 décembre

Le ministre canadien de l'Immigration a reconnu mercredi qu'Ottawa risquait de rater son objectif d'accueillir 10.000 réfugiés syriens d'ici la fin de l'année, mais s'est déclaré confiant qu'ils seraient bien 25.000 au Canada avant la fin février, comme promis.

Le ministre, John McCallum, a indiqué lors d'un point de presse que plus de 8.000 réfugiés, se trouvant principalement au Liban et en Jordanie, avaient déjà pu effectuer les démarches et les examens médicaux nécessaires pour obtenir leur permis de résidence au Canada.

Mais il a admis ne pas être en mesure de garantir qu'ils puissent être effectivement sur le territoire canadien d'ici la fin de l'année, invoquant des difficultés dues à la météo et au fait que certains réfugiés souhaitaient avoir un peu plus de temps pour se préparer au départ.

M. McCallum a affirmé que les autorités canadiennes faisaient néanmoins tout leur possible pour atteindre leur but et que de nombreux vols seraient organisés d'ici le 31 décembre. Un vol transportant 298 personnes était attendu mercredi à Montréal, ce qui portera à plus de 2.000 le nombre de réfugiés déjà arrivés au Canada.

Le Premier ministre libéral Justin Trudeau avait promis, lors de la campagne électorale qui l'a amené au pouvoir en octobre, d'accueillir 25.000 réfugiés syriens avant la fin de l'année.

Mais le gouvernement avait du réviser ses ambitions à la baisse devant la difficulté de la tâche. Il s'était fixé un objectif intermédiaire de 10.000 réfugiés d'ici le 31 décembre et avait repoussé à la fin février celui de 25.000 réfugiés.

M. McCallum a assuré que cet objectif tenait toujours. "Je peux vous dire avec certitude que notre cible principale sera atteinte. C'est-à-dire qu'avant la fin février, 25.000 réfugiés syriens seront arrivés au Canada comme résidents permanents", a-t-il déclaré.

M. Trudeau a de son côté appelé mercredi, dans son message de Noël, ses concitoyens à faire preuve de générosité à l'égard des réfugiés syriens.

ps/are