NOUVELLES
23/12/2015 06:38 EST | Actualisé 23/12/2016 00:12 EST

Les accusations contre l'ancien ministre Julian Fantino sont retirées

TORONTO — La Couronne a laissé tomber les accusations privées portées contre l'ancien ministre fédéral Julian Fantino pour un incident allégué datant d'il y a 42 ans.

Le procureur de la Couronne John McInnes a déclaré au tribunal qu'il n'y avait pas de chance raisonnable d'obtenir une condamnation, principalement en raison d'incohérences dans le témoignage de la présumée victime et du manque de témoins.

L'avocat de M. Fantino, Mark Sandler, a qualifié les accusations de clairement fausses et affirmé que ce n'était pas une coïncidence que les allégations aient été déposées juste avant les élections du 19 octobre dernier.

Les accusations découlaient de l'époque où M. Fantino était policier à Toronto. John Bonnici l'accusait d'attaque armée et de voies de fait causant des blessures. Aucune des allégations n'a été prouvée devant un tribunal.

L'ancien ministre des Anciens combattants a perdu son siège dans Vaughan-Woodbridge contre le candidat libéral Francesco Sorbara, aux dernières élections fédérales. Il n'était pas présent à l'audience de mercredi.

C'est généralement la police qui dépose des accusations criminelles, mais quiconque a des motifs raisonnables de croire que quelqu'un a commis un crime peut se présenter devant un juge de paix ou un juge de cour provinciale, qui détermine si une convocation ou un mandat d'arrestation doit être produit pour faire comparaître quelqu'un.

Les accusations contre Julian Fantino avaient été approuvées par un juge de paix en juillet.