NOUVELLES
23/12/2015 08:52 EST | Actualisé 23/12/2016 00:12 EST

L'ONU appelle à un cessez-le-feu permanent au Yémen

Le Conseil de sécurité de l'ONU a exhorté mercredi gouvernement et rebelles au Yémen à continuer de négocier "sans condition préalable et de bonne foi" et a réclamé un "cessez-le-feu large et permanent".

Dans une déclaration unanime, les 15 membres du Conseil ont "noté avec satisfaction les progrès accomplis" pendant les récents pourparlers en Suisse entre des représentants du gouvernement et des rebelles chiites Houthis.

Les protagonistes du conflit yéménite doivent se retrouver le 14 janvier mais le cessez-le-feu officiellement instauré sur place continue d'être violé.

"La cessation des hostilités et le respect des résolutions de l'ONU devraient mener à un cessez-le-feu large et permanent", affirme la déclaration.

Le Conseil a appelé "toutes les parties à respecter le droit international humanitaire et notamment à prendre toutes les précautions possibles pour limiter les pertes civiles et les dégâts aux installations civiles".

Jugeant que la situation humanitaire "est critique et s'aggrave", il a invité les donateurs à contribuer à l'appel de fonds pour 2015 en faveur du Yémen, qui n'est financé pour l'instant qu'à 52%.

Il a aussi souligné "l'urgence de permettre le passage sans délai par tous les ports yéménites de navires transportant de la nourriture, des médicaments et du carburant", estimant qu'il s'agit d'un "impératif humanitaire".

Les ports du Yémen sont soumis à un blocus de la part de la coalition militaire menée par l'Arabie saoudite qui soutient le gouvernement yéménite et mène un campagne de raids aériens depuis plusieurs mois.

avz/elc