NOUVELLES
22/12/2015 22:33 EST | Actualisé 22/12/2016 00:12 EST

L'Australie refuse un visa à des proches d'un Pakistanais mourant, puis se ravise

Le gouvernement australien a fini par accorder mercredi un visa à la mère et au frère d'un Pakistanais mourant après avoir été accusé d'être insensible à la douleur de cette famille à la suite de son refus initial.

Hassan Asif, un homme de 25 ans venu en Australie avec un visa de tourisme, a été diagnostiqué avec un cancer en phase terminale lui laissant encore quelques semaines à vivre. C'est pourquoi sa mère et son frère ont demandé à être à ses côtés pour ses derniers jours.

Dans un premier temps, ils se sont vu refuser un visa au motif qu'ils risquaient de rester en Australie. Mais cette décision a provoqué un tollé. La Melbourne City Mission, refuge pour sans-abri accueillant M. Asif, a aussitôt appelé le ministre de l'Immigration, Peter Dutton, à "montrer de la compassion".

"Hassan risque de mourir seul dans la mesure où les services d'immigration refusent un visa à sa mère", avait écrit l'établissement sur son compte Facebook.

"Nous pressons Peter Dutton d'intervenir et de réunifier Hassan avec sa famille une dernière fois", avait-il ajouté.

L'opposition travailliste avait, elle, demandé au ministre de "régler ce cafouillis bureaucratique".

Face à la situation de Hassan, "il paraît cruel et insensible de refuser à la mère et au frère de M. Asif un visa pour lui rendre visite", avait déclaré le responsable de l'opposition pour les affaires d'immigration, Richard Marles.

"Cela apparaît comme une décision scandaleuse et impitoyable", avait-il lancé.

Lors d'une conférence de presse mercredi après-midi, M. Dutton avait déclaré avoir pris la "bonne décision" en refusant des visas au vu des informations qui étaient en sa possession.

Mais une demi-heure plus tard, il s'est ravisé.

"J'ai demandé à la représentation à Islamabad d'examiner le cas et de fournir des informations supplémentaires. Cela a été fait et les visas ont été approuvés", a-t-il dit.

Un responsable de Melbourne City Mission, Sherri Bruinhout, a déclaré que M. Asif avait éclaté en sanglots en apprenant la nouvelle.

mp/iw/bfi/ros