NOUVELLES
22/12/2015 12:33 EST | Actualisé 22/12/2016 00:12 EST

Wall Street finit en hausse une séance marquée par l'instabilité

Wall Street a monté mardi, les indices enregistrant des fluctuations amplifiées par des volumes d'échanges limités à trois jours de Noël: le Dow Jones a pris 0,96% et le Nasdaq 0,65%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 165,65 points à 17.412,27 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 32,19 points à 5.001,11 points.

Jugé le plus représentatif par de nombreux investisseurs, l'indice élargi S&P 500 a avancé de 17,82 points, soit 0,88%, à 2.038,97 points.

Comme la veille, les indices ont évolué timidement pendant la première partie de séance, avant d'accélérer leur hausse.

"Aujourd'hui, on a encore observé l'énorme capacité de résistance du marché", qui rebondit après une mauvaise fin de semaine précédente, a jugé Michael James, de Wedbush Securities.

"Même si de nombreuses préoccupations demeurent aux Etats-Unis comme à l'international, on n'arrive tout simplement pas à plomber durablement ce marché", a-t-il insisté. "Il y a trop d'inquiétudes pour qu'il batte de nouveaux records, mais d'un autre côté, les investisseurs sont suffisamment optimistes pour l'empêcher de plonger très bas".

Wall Street se laisse d'autant plus aller à ces variations d'humeur que les fluctuations y sont exagérées par le niveau réduit des échanges dans la perspective d'une fermeture de la Bourse vendredi pour Noël, ainsi que d'une séance raccourcie de moitié la veille.

"On est dans un marché qui ne regarde plus les fondamentaux et n'a qu'une envie, c'est de fermer les livres de comptes d'une année qui n'aura pas été reluisante", les indices ayant légèrement décliné sur l'ensemble de 2015, a résumé Gregori Volokhine, de Meeschaert.

Celui-ci estimait que le marché n'avait "absolument rien appris" des indicateurs américains du jour, dont une révision en très légère baisse de la croissance au troisième trimestre, largement anticipée par les investisseurs, et une chute des reventes de logements le mois dernier, surtout due à une nouvelle réglementation.

Le marché obligataire se repliait. Vers 21H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans avançait à 2,235% contre 2,197% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,958% contre 2,916% précédemment.

jdy/jld/bdx