NOUVELLES
22/12/2015 10:27 EST | Actualisé 22/12/2016 00:12 EST

Le trophée du « mensonge de l'année » décerné à Donald Trump par le site Politifact

Les déclarations du candidat à l'investiture républicaine ont été choisies mardi comme « mensonge de l'année » par le site Politifact, un média américain spécialisé dans l'épreuve des faits, récipiendaire d'un prix Pultizer en 2009.

D'habitude, le site choisit un seul mensonge politique par an pour le couronner du titre de « mensonge de l'année ».

Mais cette fois, les mensonges de Donald Trump étaient si nombreux pour les journalistes de Politifact qu'ils ont souhaité attribuer à l'homme politique « un seul gros trophée », incapables de choisir une imposture parmi toutes.

Pour faire son choix, l'équipe éditoriale de Politifact a ainsi analysé près de 77 déclarations publiques de Donald Trump. Sur la totalité, 76 % ont été déclarées « en partie fausses », « fausses » ou « complètement absurdes » par les journalistes de Politifact, experts en traitement de données.

Il s'agit du premier politicien à avoir un score aussi bas sur le site.

Musulmans, Noirs, taux de chômage et Obama

« Quand il s'agit de déclarations inexactes, Donald Trump est en feu », précise le média.

Parmi les plus beaux mensonges du candidat à l'investiture républicaine, Politifact retient entre autres les suivants :

  • « J'ai vu, à New Jersey City, des milliers et des milliers de personnes [musulmanes] acclamer la chute des tours [du World Trade Center le 11 septembre 2001] » avait déclaré Donald Trump le 21 novembre lors d'un rassemblement partisan en Alabama. Politifact rappelle qu'il n'existe aucune preuve de ce phénomène et que les autorités du New Jersey nient qu'un tel évènement se soit produit.
  • Sur Twitter, où l'homme d'affaires est très actif, Donald Trump publie une photo avec les statistiques suivantes : Blancs tués par des Blancs : 16 %. Blancs tués par des Noirs : 81 %. L'épreuve des faits menée par Politifact démontre qu'il s'agit en réalité presque de l'inverse, avec 82 % de Blancs tués par des Blancs  et 15 % de Blancs tués par des Noirs en 2014.
  • Le 28 septembre, Donald Trump déclarait que le taux de chômage aux États-Unis était probablement « aussi haut que 42 % », alors que les chiffres officiels l'établissent à 14.8 % au maximum.
  • Au début de sa carrière politique, Donald Trump était également l'un des premiers à affirmer que le président Barack Obama n'était pas né sur le sol américain, et que ses camarades de classe « ne le voyaient jamais », ce qui a été démenti à la fois par l'acte de naissance du président et par de multiples entrevues avec ses connaissances de l'université.

Politifact note par ailleurs que Donald Trump ne s'est jamais excusé après que certaines de ces déclarations aient été reconnues comme invalides.

Sur la chaîne ABC News, M. Trump a réagi à son sacre en décrivant Politifact comme un « groupe de gauche », se justifiant de nouveau sur plusieurs de ses dires controversés.