NOUVELLES
22/12/2015 11:47 EST | Actualisé 22/12/2016 00:12 EST

Le Honduras va transformer une base militaire US en aéroport civil

Le Honduras va transformer une base de l'armée américaine, construite près de Tegucigalpa dans les années 1980, en aéroport civil afin de remplacer l'actuel aéroport de la capitale, considéré comme l'un des plus dangereux au monde, a annoncé mardi le président hondurien.

Les travaux, attribués à un consortium germano-hondurien Inversions Emco, doivent débuter à la mi-2016 et durer 18 mois pour un coût de 136 millions de dollars (124 millions d'euros), selon des sources gouvernementales.

Sur sa page Facebook, le président du Honduras Juan Orlando Hernandez s'est félicité de ce chantier de 11.000 mètres carrés qui devrait créer "plus de 1.000 emplois".

La base de Soto Cano, proche de la ville de Palmerola, où se trouvent près de 500 militaires américains, a été utilisée dans les années 80 pour acheminer l'aide américaine aux Contras, la rébellion opposée au gouvernement du Nicaragua.

Le déploiement de forces américaines en Amérique centrale est un sujet sensible, Washington ayant soutenu nombre de régimes autoritaires dans la région.

Le Honduras est parvenu à un accord avec les Etats-Unis afin de partager la base, qui dispose d'une piste d'atterrissage de plus de 2,5 km.

L'aéroport Toncontin, entouré de montagnes et doté d'une piste courte, est considéré comme l'un des plus dangereux du monde.

nl/tup/amd