NOUVELLES
22/12/2015 08:19 EST | Actualisé 22/12/2016 00:12 EST

La radio en ligne Pandora parvient à un accord sur la gestion des droits d'auteur

La radio en ligne américaine Pandora a annoncé mardi être parvenue à un accord avec les deux principales organisations de gestion des droits d'auteur des compositeurs, après des années de dispute.

Pandora, une des figures de proue de la radio sur internet, a expliqué avoir mis fin aux querelles qui l'opposaient à BMI et l'ASCAP, deux groupes qui représentent aux Etats-Unis la plupart des compositeurs, auteurs et éditeurs de musique.

"Cet accord permet à BMI et à l'ASCAP d'améliorer les compensations accordées à leurs compositeurs et à leurs éditeurs, tandis que Pandora pourra bénéficier de meilleurs tarifs", ont déclaré les différentes parties dans un communiqué commun.

Cet accord intervient quelques jours après que le Conseil américain des royalties pour droits d'auteurs (CRB) a relevé le montant dont devront s'acquitter, pour chaque morceau de musique diffusé, les stations de radios traditionnelles et les radios internet sans abonnement payant, en premier lieu Pandora.

Pandora, qui propose à l'auditeur de choisir une station de radio parmi toutes celles disponibles, reste le numéro un du streaming - flux sans téléchargement - aux Etats-Unis, alors que la place de leader mondial revient au géant suédois Spotify.

Spotify était parvenu à un accord avec BMI et l'ASCAP en 2011, qui l'autorise à négocier directement les droits d'auteur avec les maisons de disque.

La semaine dernière, Pandora avait présenté une nouvelle fonctionnalité qui permet d'améliorer la personnalisation des choix musicaux, pour conserver ses utilisateurs face à Spotify et l'offre grandissante dans le secteur de la musique à la demande.

leo/elc