NOUVELLES
22/12/2015 17:39 EST | Actualisé 22/12/2016 00:12 EST

La justice néo-zélandaise dit oui à l'extradition vers les Etats-Unis de Kim Dotcom

Un juge de Nouvelle-Zélande a statué mercredi que le fondateur de Megaupload.com Kim Dotcom pouvait être extradé vers les Etats-Unis, qui l'accusent d'être l'architecte d'un pillage en ligne.

Ce jugement met fin à une bataille judiciaire néo-zélandaise qui durait depuis quatre ans. Kim Dotcom et trois anciens de Megaupload - Finn Batato, Mathias Ortmann et Bram van der Kolk - sont accusés d'avoir tiré de leur activité 175 millions de dollars de profit et d'avoir causé plus d'un demi-milliard de dollars de pertes aux ayants-droit des oeuvres musicales, films et autres produits piratés.

cf/mp/ev/plh