NOUVELLES
22/12/2015 06:09 EST | Actualisé 22/12/2016 00:12 EST

La Corée du Nord dénonce les « calomnies » du Canada après la condamnation d'un pasteur

La Corée du Nord a fait part de son indignation quant à la réaction « diffamatoire » du Canada après qu'un pasteur canadien d'origine sud-coréenne ait été condamné à vie par la justice nord-coréenne.

Hyeon Soo Lim était le pasteur en chef d'une grande église presbytérienne à Toronto. Accusé de diffamation et de subversion à l'égard du régime totalitaire de la Corée du Nord, il est détenu dans le pays depuis février.

Il a été condamné mercredi dernier à des travaux forcés à perpétuité par la Cour suprême du pays, un jugement décrit comme « excessivement sévère » par le gouvernement canadien, ce qui n'a pas plu aux officiels du pays asiatique.

« Le gouvernement canadien et son premier ministre se sont déchaînés sans vergogne en calomniant notre République à propos de sa sentence », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères nord-coréen à l'agence de presse locale KCNA.

« Nous ne pouvons cacher notre indignation face à l'affront du Canada, qui ose discuter notre juste décision judiciaire, parlant de violation du droit international alors que son propre citoyen a commis un crime malveillant contre nous », a-t-il poursuivi.

Le Canada doit présenter des excuses

De son côté, la délégation de la Corée du Nord aux Nations unies affirme que le Canada n'a pas de base légale pour contester sa décision, puisque la justice coréenne a autorisé la présence d'une délégation canadienne observatrice pendant le procès de M. Lim.

Selon le même communiqué, la position du Canada dans cette affaire ne fera que compliquer les choses.

Le premier ministre Justin Trudeau avait déclaré après la diffusion de la décision nord-coréenne : « Les problèmes de gouvernance et de justice de la Corée du Nord sont bien connus, et nous sommes très inquiets de cette condamnation à vie ».

Selon son église de la région de Toronto, Hyeon Soo Lim effectuait une simple mission humanitaire dans le pays. Il aurait visité la Corée du Nord une centaine de fois depuis 1997 pour des missions semblables, y compris pour y construire un orphelinat.

La famille du pasteur avait demandé en novembre au gouvernement d'intervenir afin de permettre à M. Lim de rentrer au Canada. Le pasteur de 60 ans serait dans une condition physique délicate, souffrant de pression sanguine très élevée, selon son église. 

Il est le seul citoyen issu d'un pays occidental à être détenu présentement en Corée du Nord.