NOUVELLES
22/12/2015 17:27 EST | Actualisé 22/12/2016 00:12 EST

Ebola laisse des traces

Une étude publiée par la revue médicale The Lancet Infectious Diseases révèle que les survivants d'Ebola souffrent fréquemment de troubles visuels pouvant aller jusqu'à la cécité, de problèmes auditifs et de douleurs articulaires.

La recherche a été menée à partir des données recueillies auprès des patients de la clinique des survivants d'Ebola à Port Loko, en Sierra Leone, l'un des pays d'Afrique de l'Ouest les plus touchés par l'épidémie.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait déjà constaté des complications chez de nombreux survivants, évoquant un « syndrome post-Ebola », mais cette fois, des médecins se sont penchés sur l'étendue des séquelles sur la base d'examens cliniques.

Ainsi, les chercheurs ont constaté que si le virus Ebola disparaissait rapidement de la plupart des fluides corporels après la guérison, il pouvait subsister des « sites sanctuaires » dans les yeux ou les testicules.

La recherche publiée dans The Lancet estime que la virulence du virus détermine l'ampleur des séquelles, notamment oculaires. Les auteurs soulignent toutefois qu'ils ne connaissent pas la durée précise de ces séquelles.

Les chercheurs soulignent en outre la nécessité d'effectuer un suivi précoce des survivants.

Ebola a fait plus de 11 300 morts sur près de 29 000 cas recensés depuis décembre 2013, dont plus de 99 % dans trois pays voisins de l'ouest de l'Afrique : Guinée, Sierra Leone et Liberia.