NOUVELLES
22/12/2015 04:26 EST | Actualisé 22/12/2016 00:12 EST

Dernière journée pour enregistrer son foyer

C'est aujourd'hui la date limite pour enregistrer un foyer au bois auprès de l'administration municipale montréalaise. Les citoyens qui disposent d'un équipement qui émet plus de 2,5 g par heure de particules fines auront quelque deux ans pour le remplacer par un appareil moins polluant.

Les Montréalais peuvent enregistrer leur foyer via le site Internet de la Ville de Montréal.

Les Montréalais ont ainsi jusqu'au 1er octobre 2018 pour remplacer leur foyer afin de se conformer à la nouvelle norme antipollution de la Ville ou ils devront cesser de s'en servir. Or, la presque totalité des appareils installés au cours des dernières années excède cette norme de l'EPA (Environmental Protection Agency), selon le président fondateur de Poêles et foyers Rosemont, Normand Hamel. « Je dirais qu'à 99,9 % les appareils sont en haut de la norme de 2,5 g », avance M. Hamel.

Les citoyens qui utilisent le chauffage au combustible solide devront avoir sous la main un document ( certificat de conformité ou guide de l'utilisateur ) attestant de la performance de l'appareil. Responsable du dossier à l'hôtel de ville, le conseiller municipal Réal Ménard explique que les citoyens auront un choix à faire. « Il y aura deux possibilités, ou bien les gens vont devoir obtenir un appareil certifié, ou ils vont cesser l'utilisation, explique M. Ménard. En période de smog, en toute circonstance, c'est interdit d'utiliser un foyer. »

La Ville a prévu une exception. Les citoyens pourront utiliser leurs appareils lors des pannes d'électricité.

La conversion vers les foyers au gaz naturel et à l'électricité prend de l'ampleur, selon l'installateur de foyers.« Nos chiffres de ventes ont augmenté considérablement, confirme M. Hamel, mais on s'aperçoit que cette réglementation-là a affecté beaucoup la possibilité d'installer des appareils à bois sur le marché de Montréal ».