NOUVELLES
22/12/2015 13:39 EST | Actualisé 22/12/2016 00:12 EST

Déraillement en Alberta: le BST conclut que la voie ferrée était «inadéquate»

EDMONTON — Un train du Canadien National (CN) a déraillé en Alberta au mois de juin 2014 à cause de l'état «inadéquat» de la voie ferrée, qui a été endommagée par la trop grande affluence de trains sur les rails, a révélé une enquête du Bureau de la sécurité des transports (BST).

Le BST a relaté dans son rapport, publié mardi, que 17 des 20 wagons transportaient du carburant diesel près de Faust, en Alberta, lorsqu'ils ont dévié de leur route près des berges du petit lac des Esclaves. Il n'y a eu aucun déversement et personne n'a été blessé.

Le BST souligne toutefois que le train tirait 20 autres wagons remplis de pétrole brut qui n'ont pas déraillé.

Lorsque le train est passé sur la voie, elle s'est déplacée notamment en raison de la pression répétée sur les rails et de l'exposition fréquente au freinage.

Les installations ne pouvaient pas supporter un tel trafic; il y a eu un total de six déraillements dans la région en 2014 qui sont tous liés à l'état de la voie ferrée. Le volume du trafic ferroviaire dans cette région a presque doublé entre 2012 et 2014, fait remarquer le BST dans son rapport. 

L'agence fédérale a prévenu que si rien n'était fait pour s'adapter à cette accélération du trafic, le risque de déraillements augmentera dans cette région.

«Ces déraillements ont suscité des inquiétudes au sein des collectivités de la région (...) Ce lac est une importante ressource hydrographique et récréative», note le rapport.

Le BST note toutefois que depuis l'accident, le Canadien National a renforcé ses restrictions sur le freinage pour éviter d'endommager les rails et il a augmenté le nombre d'inspections.