POLITIQUE
21/12/2015 08:55 EST | Actualisé 21/12/2015 08:55 EST

Les F 35 ne seront pas exclus de l'appel d'offres, indique le ministre Sajjan

ASSOCIATED PRESS
An F-35 arrives at it new operational base Wednesday, Sept. 2, 2015, at Hill Air Force Base, in northern Utah. Two F-35 jets touched down Wednesday afternoon at the base, about 20 miles north of Salt Lake City. A total of 72 of the fighter jets and their pilots will be permanently based in Utah. (AP Photo/Rick Bowmer)

Le ministre fédéral de la Défense a laissé entendre que les F-35 ne seraient pas exclus de l'appel d'offres pour renouveler la flotte vieillissante d'avions de chasse canadiens.

L'une des promesses principales des libéraux en campagne électorale était d'acheter des aéronefs moins dispendieux et de réinvestir les économies dans la Marine canadienne.

Le ministre Harjit Sajjan a affirmé qu'il s'attardait surtout à trouver les meilleurs avions pour remplacer les CF-18 avant qu'ils n'atteignent leur fin de vie utile.

Lors d'une conférence téléphonique depuis l'Irak, lundi, M. Sajjan s'est fait demander deux fois par les journalistes si les F-35 seraient écartés de l'appel d'offres ouvert dans le cadre du plan libéral, mais il a chaque fois évité de répondre à la question.

Il a toutefois précisé que l'armée canadienne révisait en ce moment les critères de base relatifs aux avions de chasse.

Ces critères avaient suscité la controverse lorsque le vérificateur général avait rédigé un rapport accablant sur la question en 2012, forçant le gouvernement Harper à mettre en veilleuse le programme de 44 milliards $.

Le vérificateur Michael Ferguson avait conclu dans son enquête que les critères pour l'achat de ces avions - un document important pour déterminer les besoins en termes d'équipement pour l'armée - avaient été rédigés après que le gouvernement conservateur eut annoncé son intention de se procurer la flotte de F-35.

Galerie photo Les alternatives au F-35 Voyez les images