DIVERTISSEMENT
18/12/2015 01:33 EST | Actualisé 18/12/2015 01:38 EST

Scott Weiland est mort d'une surdose de drogue

AP/Chris Pizzello

L'ex-chanteur de Stone Temple Pilots Scott Weiland est mort d'une surdose après avoir consommé un mélange toxique de drogues, a révélé l'autopsie, dont les détails ont été dévoilés vendredi.

Le coroner du comté d'Hennepin, au Minnesota, a trouvé des traces de cocaïne, d'éthanol et d'amphétamine dans le sang de Scott Weiland, mort le 3 décembre dernier à 48 ans. L'autopsie a également révélé que le chanteur avait déjà souffert de troubles cardiovasculaires et d'asthme et développé des dépendances à plusieurs substances.

Le chanteur devait donner un concert avec son nouveau groupe, Scott Weiland & The Wildabouts, au Minnesota, lorsqu'il a été trouvé mort dans l'autobus de tournée du groupe.

La consommation de drogue et les nombreuses rechutes de Scott Weiland étaient de notoriété publique. Ses performances sur scène erratiques au cours des dernières années ont souvent fait la manchette.

Scott Weiland s'est fait connaître au sein de Stone Temple Pilots, un des groupes les plus influents du courant de musique grunge, issu de Seattle dans les années 90. En 1992, le premier album du groupe, Core, s'est vendu à plus de 8 millions d'exemplaires aux États-Unis.

Scott Weiland a également tenu le micro du groupe Velvet Revolver, formé de Slash et d'autres musiciens.

En 2013, les musiciens de Stone Temple Pilots avaient officiellement renvoyé Scott Weiland du groupe. Le chanteur avait répliqué en les poursuivant.