NOUVELLES
18/12/2015 10:23 EST | Actualisé 18/12/2015 10:28 EST

Deuxième «alerte rouge» à la pollution de l'air à Pékin

ASSOCIATED PRESS
Women wear masks for protection against the pollution as they walk along a street on a polluted day in Beijing, Sunday, Dec. 13, 2015. China's push for a global climate pact is partly because of its own increasingly pressing need to solve serious environmental problems, observers said Sunday. (AP Photo/Andy Wong)

Pékin a décrété vendredi sa deuxième «alerte rouge» à la pollution de l'air - le niveau maximal - en l'espace de deux semaines, en prévision d'une nouvelle vague de smog nocif annoncée dans la capitale chinoise.

Le bureau municipal responsable de l'environnement a ordonné des fermetures d'usines et la mise en place à partir de samedi d'une circulation alternée pour les véhicules privés, entre autres mesures, afin de limiter ce nouvel épisode de brouillard polluant.

L'alerte rouge sera en vigueur entre samedi et mardi, selon une note publiée sur le site internet du Bureau de la Protection environnementale de Pékin, alors que la ville profitait encore vendredi après-midi d'un éclatant ciel bleu.

Galerie photo Nouvelle vague d'«airpocalypse» en Chine Voyez les images

C'est seulement la deuxième fois que le niveau «rouge» est décrété depuis la mise en place par la capitale chinoise de son système d'alerte à la pollution en 2013, en dépit de plusieurs graves épisodes de smog.

Les autorités avaient annoncé pour la première fois le 7 décembre une alerte rouge, couplée à une batterie de mesures préventives, quelques jours après avoir été durement critiquées pour leur réponse jugée insuffisante face à un épisode de smog plus grave encore en début de mois.

En pleine conférence internationale sur le climat à Paris, l'alerte rouge avait mis en évidence la gravité de la situation en Chine, premier émetteur mondial de CO2 et autres polluants.

Pékin a décrété vendredi sa deuxième «alerte rouge» à la pollution de l'air - le niveau maximal - en l'espace de deux semaines, en prévision d'une nouvelle vague de smog nocif annoncée dans la capitale chinoise.

Le bureau municipal responsable de l'environnement a ordonné des fermetures d'usines et la mise en place à partir de samedi d'une circulation alternée pour les véhicules privés, entre autres mesures, afin de limiter ce nouvel épisode de brouillard polluant.

L'alerte rouge sera en vigueur entre samedi et mardi, selon une note publiée sur le site internet du Bureau de la Protection environnementale de Pékin, alors que la ville profitait encore vendredi après-midi d'un éclatant ciel bleu.

C'est seulement la deuxième fois que le niveau «rouge» est décrété depuis la mise en place par la capitale chinoise de son système d'alerte à la pollution en 2013, en dépit de plusieurs graves épisodes de smog.

Les autorités avaient annoncé pour la première fois le 7 décembre une alerte rouge, couplée à une batterie de mesures préventives, quelques jours après avoir été durement critiquées pour leur réponse jugée insuffisante face à un épisode de smog plus grave encore en début de mois.

En pleine conférence internationale sur le climat à Paris, l'alerte rouge avait mis en évidence la gravité de la situation en Chine, premier émetteur mondial de CO2 et autres polluants.

Galerie photo Les lieux les plus pollués sur Terre Voyez les images