Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Tarantino accuse Disney « d'extorsion »

Quentin Tarantino est en colère contre Disney. Son nouveau film, Les 8 enragés, devait être présenté au Cinerama Dome de Los Angeles durant une partie des Fêtes, mais Disney exige que Star Wars : le réveil de la force occupe toute cette période.

Le cinéaste s'est ouvertement exprimé (et de manière colorée) à ce sujet au micro de l'animateur Howard Stern sur les ondes de Sirius XM.

(Cette entrevue en anglais contient un langage qui pourrait choquer)

Le nouveau film de Tarantino paraîtra en salle de manière limitée le jour de Noël. Il doit être projeté en 70 mm au légendaire Cinerama Dome pendant deux semaines, mais Disney a menacé le propriétaire de la salle de ne pas lui fournir le nouveau Star Wars s'il ne demeure pas à l'affiche pendant un mois. Cette durée en salle empiète donc sur la présentation au Cinerama Dome du nouveau film de Tarantino, où la première des 8 enragés a d'ailleurs eu lieu le 7 décembre dernier.

Dans toute cette affaire, Quentin Tarantino fait remarquer que ses films ont engrangé bien des recettes pour Disney, en évoquant le fait que la compagnie était propriétaire de Miramax et produisait ses films. Les recettes combinées des deux Kill Bill et de Pulp Fiction ont permis à Disney d'amasser au moins 547 millions de dollars.

J. J. Abrams pour calmer le jeu?

Durant l'entrevue, l'animateur Howard Stern tente de calmer un Quentin Tarantino émotif, assurant que J. J. Abrams allait probablement intervenir auprès de Disney pour régler la situation.

Jusqu'à présent, le réalisateur de Star Wars : le réveil de la force ne s'est pas exprimé à ce sujet.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.