NOUVELLES
16/12/2015 04:46 EST | Actualisé 16/12/2015 04:46 EST

FerroAtlantica renonce à son projet d'usine de silicium à Port-Cartier, sur la Côte-Nord

jmerelo/Flickr
Es que en el sur estamos poco acostumbrados a ver fábricas.

MONTRÉAL _ Le géant espagnol FerroAtlantica a annoncé mercredi qu'il renonçait à son projet usine de silicium métal qui devait voir le jour à Port-Cartier, sur la Côte-Nord.

Cet investissement de 382 millions $, qui devait créer 345 emplois directs, avait été annoncé par le gouvernement péquiste en janvier 2014 dans le cadre du Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

L'entreprise a attribué sa décision de mercredi à un accroissement de la capacité de production en Chine, ce qui, à son avis, compromet le "bon équilibre du marché".

FerroAtlantica compte plutôt favoriser l'expansion de ses activités existantes afin d'éviter d'investir dans de nouvelles installations.

En plus de Port-Cartier, des villes comme Saguenay, Baie-Comeau et Shawinigan se disputaient les faveurs du géant espagnol pour la construction de ce qui devait être la première usine de silicium métal en Amérique du Nord.

Galerie photo Expédition dans le Parc national de Tursujuq au Nunavik Voyez les images