NOUVELLES
14/12/2015 01:35 EST | Actualisé 14/12/2015 01:35 EST

Expansion pour la KHL: une nouvelle équipe à Pékin

Anadolu Agency via Getty Images
SAINT-PETERSBURG, RUSSIA - APRIL 15: Ilya Kovalchuk (17) of SKA St.-Petersburg in action with Konstantin Korneyev (R) of AK Bars Kazan during the 3rd match of final series of Gagarin cup between SKA St.-Petersburg and AK Bars Kazan at the Ice palace in Saint-Petersburg , Russia on April 15, 2015. (Photo by Mihailicenko Sergey/Anadolu Agency/Getty Images)

La Ligue continentale de hockey procédera à une expansion en Chine la saison prochaine en implantant une équipe à Pékin, site des Jeux olympiques d'hiver de 2022.

Le vice-président de la KHL Roman Rotenberg a révélé à l'agence russe Tass que l'équipe, qui n'a pas encore de nom, amorcera ses activités en septembre au Centre MasterCard de Pékin, un amphithéâtre de 18 000 sièges qui a servi pour les compétitions de basketball lors des Jeux olympiques de 2008 et actuel domicile des Ducks de Pékin, une équipe de basketball.

Rotenberg a ajouté que la nouvelle équipe sera financée par des entreprises russes et chinoises et que le projet comprend une académie composée de "plusieurs entraîneurs pour enfants" fournis par la KHL afin de développer les joueurs. Elle bénéficiera aussi du soutien du gouvernement chinois, qui cherche à développer le hockey à temps pour les Jeux olympiques.

La KHL compte 28 équipes réparties dans sept pays à travers l'Europe de l'Est et l'Asie centrale mais reste très concentrée en Russie, avec 22 équipes. Les autres pays alignent une équipe chacun.

La ligue a démontré un intérêt croissant pour le marché asiatique après avoir abandonné l'expansion en Europe.

La KHL avait prévu une expansion à l'Ouest aussi loin qu'en Grande-Bretagne, mais ce projet ne s'est pas matérialisé en raison des problèmes financiers de plusieurs des équipes de la ligue, y compris l'équipe tchèque Lev Prague, qui a cessé ses activités l'an dernier malgré des records d'assistance. De nombreuses équipes de la KHL demeurent tributaires du financement des gouvernements régionaux russes ou d'entreprises gérées par l'État.