NOUVELLES
14/12/2015 05:53 EST | Actualisé 14/12/2016 05:12 EST

Écrasement de l'Airbus russe en Égypte: pas de terrorisme selon l'enquêteur

Anadolu Agency via Getty Images
SUEZ, EGYPT - NOVEMBER 01: Russian officials inspect the crash site of Russian Airliner in Suez, Egypt on November 01, 2015. A Russian Airbus-321 airliner with 224 people aboard crashed in Egypt's Sinai Peninsula on yesterday. According to Egypts Civil Aviation Authority, the plane had been lost contact with air-traffic controllers shortly after taking off from the Egyptian Red Sea resort city of Sharm el-Sheikh en route to St Petersburg. (Photo by Mostafa El Shemy/Anadolu Agency/Getty Images)

LE CAIRE — L'enquêteur en chef de l'Égypte qui s'est penché sur l'écrasement de l'avion de la compagnie russe Metrojet survenu le 31 octobre dernier dans le désert du Sinai affirme que rien ne lui démontre jusqu'ici qu'un acte terroriste ait causé la catastrophe.

Un communiqué publié lundi par l'enquêteur Ayman el-Muqadam précise toutefois qu'il s'agit d'une conclusion provisoire. L'enquête de son équipe se poursuit.

La chute de l'Airbus 321-200 a précipité les 224 occupants dans la mort.

La mois dernier, le responsable du Service fédéral de sécurité de la Russie (FSB), Alexandre Bortnikov, a pourtant affirmé qu'un acte terroriste avait causé la chute de l'avion et son organisation a offert une récompense de 50 millions $ US pour toute information qui mènerait à l'arrestation des responsables.

Des djihadistes du groupe État islamique ont revendiqué l'attentat.

L'avion de Metrojet, qui transportait surtout des touristes de la Russie, est tombé environ 23 minutes après son décollage de la station balnéaire de Charm el-Cheikh, en Égypte.

Galerie photo Écrasement d'un avion russe en Égypte Voyez les images