NOUVELLES
14/12/2015 10:21 EST

Une Acura rouge vue dans le secteur de la découverte des ossements de Cédrika, selon Stéphan Parent

Une voiture correspondant à celle qui a été impliquée dans l'enlèvement de Cédrika Provencher, en 2007, aurait été aperçue à l'époque dans le secteur où les ossements de la fillette ont été découverts. Le réalisateur du documentaire Cédrika, Stéphan Parent, affirme avoir été mis au courant de cette information ces derniers jours.

Un texte d'Alexandre Duval

« [...] On a eu une information à l'effet qu'il y a eu une voiture correspondant à l'Acura rouge qui a été vue dans ce secteur-là », a raconté Stéphan Parent en entrevue à l'émission Chez nous le matin, lundi.

Il soutient que l'information provient d'un couple qui a contacté le bureau d'avocats de Marc Bellemare, ce dernier agissant à titre de partenaire pour la réalisation du documentaire Cédrika.

En novembre 2007, trois mois à peine après l'enlèvement de Cédrika, la Sûreté du Québec avait confirmé qu'une voiture rouge de marque Acura avait été impliquée dans l'enlèvement de l'enfant, sans toutefois s'avancer sur le rôle qu'aurait pu jouer le propriétaire de l'automobile.

Une ligne du temps plus précise

Stéphan Parent, qui se trouvait à Trois-Rivières pour son tournage au moment où les ossements ont été découverts, affirme avoir rencontré des témoins qui lui ont permis d'avoir une idée plus claire des heures qui ont précédé l'enlèvement de Cédrika.

« On a aussi établi la ligne de temps [...] Avec qui elle a parlé, qui elle a vu, où elle est allée, etc. Ça nous a permis de nous faire un portrait plus précis de [la personne] qui a abordé Cédrika ainsi que d'autres fillettes au moment de son enlèvement », raconte-t-il

Stéphan Parent soutient qu'un individu est dans la mire des policiers depuis les tout débuts de l'affaire Cédrika. Le travail de recherche que 200 policiers effectuent ce lundi, là où les ossements de Cédrika ont été retrouvés, pourrait permettre lier des éléments de preuve.

« Tout dépendant de ce que les policiers ont trouvé sur la scène de crime, c'est à partir de là qu'ils vont pouvoir établir des liens. C'est pour ça que les policiers, évidemment, se montrent discrets par rapport à ce qu'ils vont trouver pour pouvoir relier [leur indices à] cette personne-là ou n'importe qui », dit Stéphan Parent.

Le tournage se poursuivra

Même si le tournage du documentaire Cédrika avait pour but premier de permettre de retrouver la fillette, Stéphan Parent soutient qu'il compte poursuivre son travail, ne serait-ce que pour permettre au public de mieux comprendre les détails de cette histoire.

Il s'affairera maintenant à aller rencontrer des citoyens qui habitent le secteur où ont été découverts les restes de Cédrika, dans un boisé en marge de l'autoroute 40 Est, par des chasseurs. Stéphan Parent espère y recueillir des témoignages et peut-être également des images de caméras de surveillance.

Avec les informations de Chez nous le matin