NOUVELLES
14/12/2015 04:13 EST | Actualisé 14/12/2015 05:37 EST

Bouleversé, le grand-père de Cédrika Provencher se rend sur les lieux de la découverte des ossements

Trois jours après que des chasseurs aient trouvé les ossements de Cédrika Provencher, son grand-père, Henri Provencher s'est rendu sur les lieux de la macabre découverte. Bouleversé, l'homme dit avoir l'impression de vivre pour une deuxième fois les émotions qu'il a ressenties lors de la disparition de Cédrika, en 2007.

Un texte d'Alexandre Duval

Le choc est difficile à encaisser pour Henri Provencher depuis que la Sûreté du Québec (SQ) a confirmé que les ossements retrouvés sont bel et bien ceux de sa petite-fille.

« Ça fait revivre des mauvaises choses, des mauvais moments. C'est comme si c'était un dédoublement des choses qu'on a déjà vécues », a dit Henri Provencher, les larmes aux yeux.

C'est le père de Cédrika, Martin Provencher, qui l'a informé que les restes de la petite avaient été retrouvés. Depuis cet instant, Henri Provencher ne s'était pas encore rendu sur les lieux de la découverte.

« Je cherchais une petite fille vivante [...] On a beau penser que ça peut arriver, mais ça frappe toujours plus qu'on pense. »

— Henri Provencher

Laisser la place aux parents de Cédrika

Il s'agit de la toute première réaction de la famille immédiate de Cédrika à la télévision depuis l'annonce de la nouvelle, samedi soir. Henri Provencher a toutefois fait savoir qu'il ne commenterait pas davantage. Il laissera la place aux parents de Cédrika lorsqu'ils seront prêts à parler.

« Je laisse à Karine [Fournier] et Martin [Provencher] le soin de s'exprimer là-dessus », a-t-il dit. Le grand-père a aussi laissé entendre que le père de Cédrika, Martin Provencher, s'était rendu sur les lieux de la découverte des ossements vendredi, avant que la SQ n'annonce officiellement que les restes étaient ceux de la fillette.

Maintenant que les ossements de sa petite-fille ont été retrouvés, Henri Provencher souhaite que l'enquête puisse mener à l'arrestation d'une personne coupable. « On espère que les policiers vont trouver le coupable avec les experts qu'ils ont en place », a-t-il dit, faisant référence aux 200 membres de la SQ qui ont été déployés lundi à Trois-Rivières.

Henri Provencher continuera d'être actif au sein de la Fondation Cédrika Provencher afin que les interventions soient toujours plus efficaces lorsque des disparitions d'enfant sont rapportées

Des gestes qui touchent le grand-père

Par ailleurs, le grand-père s'est dit très touché par les nombreuses offrandes du public.

Depuis dimanche, de nombreux citoyens sont venus porter des fleurs et des peluches sur les lieux de la découverte des ossements de Cédrika.

Parmi les membres du public qui se sont déplacés figurent notamment les trois chasseurs qui ont trouvé les restes de Cédrika. Lundi, ils sont venus déposer un ourson en peluche.

Au lendemain de l'annonce de la SQ, Henri Provencher avait indiqué sur la page Facebook de la Fondation Cédrika Provencher que le mutisme de la famille ne devait pas être mal interpétré. La famille souhaitait prendre le temps de se recueillir avant de réagir.

Avec les informations de Pierre Marceau.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Enfants portés disparus au Québec Voyez les images