NOUVELLES
13/12/2015 05:50 EST | Actualisé 13/12/2016 05:12 EST

Les victimes de Lac-Mégantic seront indemnisées à compter de janvier

ASSOCIATED PRESS
File- In this July 6, 2013 file photo, workers stand before mangled tanker cars at the crash site of the train derailment and fire in Lac-Megantic, Quebec, Canada. On the tranquil bank of the Columbia River in Vancouver, Wash., just across from Portland, Ore., regulators are weighing the fate of what could become the Pacific Northwest’s largest crude oil train terminal: it would receive daily shipments of up to 360,000 barrels of oil via four trains a day rolling through iconic river communities and into the crowded Portland/Vancouver metro area, each train 120 cars and more than a mile long. (AP Photo/Ryan Remiorz, Pool, File)

PORTLAND, Maine — Le fonds d'indemnisation pour les victimes de la tragédie de Lac-Mégantic est toujours en place et les paiements seront versés le mois prochain, a annoncé un syndic américain en matière de faillite.

Toutes les approbations nécessaires ayant été obtenues, les participants au fonds ont commencé à transmettre l'argent dans le cadre d'un processus qui sera complété d'ici le 21 décembre, a révélé Robert Keach, le syndic nommé par la cour, depuis Portland, dans le Maine.

M. Keach a expliqué qu'une fois cette opération terminée, les fonds seraient ensuite transférés à un vérificateur et à un syndic canadiens.

Le fonds d'indemnisation s'élève à 457 millions $ CAN. Sur cette somme, environ 113 millions $ serviront à régler des poursuites pour mort injustifiée. Robert Keach a précisé que le syndic entamerait la distribution des chèques pour ce volet d'ici la fin du mois de janvier.

Un convoi composé de 72 wagons-citernes transportant du pétrole brut a déraillé le 6 juillet 2013 à Lac-Mégantic, tuant 47 personnes et provoquant d'importants incendies qui ont détruit une bonne partie du centre-ville de la municipalité.

L'exploitant du train, Montreal, Maine & Atlantic, une société établie au Maine, a déclaré faillite à la suite de la catastrophe et le fonds d'indemnisation fait partie des procédures découlant de cette faillite aux États-Unis et au Canada.

Ceci n'est toutefois pas le point final à l'affaire puisque des poursuites ont également été intentées dans plusieurs juridictions contre Canadien Pacifique, la seule entreprise ayant une part de responsabilités dans l'accident à avoir refusé de contribuer au fonds.

Galerie photo 7 points inquiétants sur l’industrie ferroviaire Voyez les images