NOUVELLES
11/12/2015 03:02 EST | Actualisé 11/12/2015 03:04 EST

Une personne a été arrêtée en lien avec le meurtre Tina Fontaine à Winnipeg

Handout

Une personne a été arrêtée relativement au meurtre de Tina Fontaine, retrouvée morte enveloppée dans un sac à l'âge de 15 ans en août 2014, dans la rivière Rouge, au Manitoba.

La police de Winnipeg donnera plus de détails en conférence de presse vendredi après-midi.

Tina Fontaine était censée se trouver en centre d'accueil, mais elle avait fugué.

Sa mort a ajouté à l'intensité des demandes d'enquête publique sur la disparition et le meurtre de femmes autochtones.

Tina avait passé la majeure partie de sa vie avec sa grand-tante Thelma Favel dans la communauté anishinaabe Sagkeeng, au nord-est de Winnipeg. Ce n'était pas la première fois qu'elle fuyait la maison et, environ un mois avant sa mort, elle s'était rendue à Winnipeg pour visiter sa mère biologique.

Mme Favel avait demandé l'aide des services sociaux pour s'occuper de l'adolescente.

Plus d'une semaine après le signalement de sa disparition, un véhicule dans lequel elle se trouvait a été interpellé par deux policiers, mais elle n'a pas été mise en détention.

L'enquête policière n'a pas permis de déterminer si les agents connaissaient l'identité de Tina au moment de cette opération, ou s'ils savaient qu'elle était portée disparue. Mme Favel soutient que oui. Elle a aussi rapporté que, d'après les travailleurs sociaux, quelques heures après que la police eut interpellé le véhicule, Tina avait été retrouvée inconsciente dans une ruelle du centre-ville. Des ambulanciers l'ont transportée à l'hôpital.

Elle aurait été gardée à l'hôpital durant quelques heures, le temps d'être sobre à nouveau, puis des travailleurs sociaux seraient venus la chercher. Elle s'est enfuie de nouveau et a été trouvée morte un peu plus d'une semaine plus tard.

Galerie photo Des femmes autochtones portées disparues au Canada Voyez les images