NOUVELLES
10/12/2015 04:40 EST | Actualisé 10/12/2016 00:12 EST

Un officier ukrainien tué à Kiev dans une opération contre des "saboteurs"

Un officier des forces spéciales ukrainiennes et le chef d'un groupe de "saboteurs" composé de Russes et d'Ukrainiens qui préparait des "actes terroristes" ont été tués lors d'un affrontement armé à Kiev, ont annoncé jeudi les services ukrainiens de sécurité (SBU).

Trois Russes et quatre Ukrainiens ont été arrêtés au cours de cette opération menée simultanément mercredi soir à Kiev et à Kharkiv, une grande ville industrielle proche de l'Est séparatiste prorusse, a déclaré la porte-parole du SBU Olena Guitlianska au cours d'une conférence de presse.

Un membre des forces spéciales ukrainiennes Alfa a été mortellement blessé lors de l'assaut contre un appartement de Kiev dont l'un des occupants, de nationalité ukrainienne, a opposé une résistance armée et a également été tué, a précisé Olexandre Tkatchouk, un responsable du SBU.

"Les services spéciaux russes intensifient leurs activités dans les villes ukrainiennes pour déstabiliser la situation", a-t-il accusé, y voyant "une transformation de l'agression russe envers notre Etat".

Huit bombes artisanales ont été découvertes dans l'appartement où ont été tués les deux hommes, selon le SBU. "Dans un autre appartement de Kiev où trois Russes ont été arrêtés, 23 bombes ont été découvertes", a ajouté M. Tkatchouk, précisant qu'un deuxième officier des forces spéciales ukrainiennes a été blessé.

Dans un communiqué, le SBU a affirmé qu'un "groupe de saboteurs qui agissait dans plusieurs villes ukrainiennes a été neutralisé suite à cette opération".

"Les enquêteurs n'excluent pas que ces Russes soient liés aux services spéciaux russes", a par ailleurs précisé Olexandre Tkatchouk.

Interrogé au cours d'un point-presse à Moscou, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a affirmé "ne pas disposer d'informations" sur l'identité des citoyens russes arrêtés.

L'Ukraine est le théâtre d'un conflit armé qui a fait plus de 9.000 morts depuis avril 2014 dans l'Est séparatiste prorusse, inspiré et soutenu par la Russie selon Kiev, ce que Moscou dément.

Les autorités ukrainiennes ont à maintes reprises accusé la Russie de chercher à déstabiliser le reste du pays.

Après une accalmie relative depuis septembre, les affrontements se sont intensifiés ces dernières semaines et plusieurs soldats ukrainiens ont été tués.

Deux soldats ont encore été tués et dix blessés au cours des dernières 24 heures dans l'Est rebelle, a annoncé jeudi l'armée ukrainienne.

neo/tbm/nm/lpt