NOUVELLES
09/12/2015 20:55 EST | Actualisé 09/12/2016 00:12 EST

Thaïlande: arrêté pour une infographie sur la corruption de la junte et un "like" lèse-majesté sur Facebook

Un Thaïlandais a été arrêté pour avoir partagé une infographie sur la corruption de la junte au pouvoir et "liké" sur Facebook une image jugée offensante pour le roi de Thaïlande, où les procès pour lèse-majesté se multiplient depuis le coup d'Etat de 2014, réalisé au nom de la défense de la monarchie.

"Le 2 décembre, il a cliqué +like+ sous un photo du roi le montrant sous un jour négatif et il l'a partagée avec 608 amis", a annoncé jeudi à l'AFP le colonel Burin Thongprapai, représentant de la junte, pour justifier la mise en examen de l'internaute.

L'homme, identifié comme Thanakorn Siripaiboon, ouvrier de l'industrie automobile de 27 ans, a été interpellé mardi à Samut Prakan, près de Bangkok.

Il risque jusqu'à 32 ans de prison pour lèse-majesté mais aussi pour non-respect de la loi informatique, pour avoir posté sur sa page Facebook une infographie expliquant les ramifications d'une affaire de corruption qui embarrasse la junte.

Cette affaire concerne le projet pharaonique du parc Rajabhakti, dédié à la dernière dynastie des rois de Thaïlande, dans lequel des hauts responsables militaires sont accusés de corruption.

L'opposition, qui fait profil bas depuis le coup d'Etat de mai 2014, a tenté de s'emparer de l'affaire pour monter au créneau contre la junte. Mais toutes les tentatives de manifester dans ce parc proche de Bangkok ont été empêchées, que ce soient des responsables des Chemises rouges ou des étudiants.

Selon la junte, l'internaute interpellé mardi est un sympathisant du mouvement d'opposition des Chemises rouges, favorable au Premier ministre renversé Thaksin Shinawatra.

"Il a avoué avoir posté une infographie du parc Rajabhakti pour inciter les membres du groupe à s'opposer" à la junte, a ajouté le porte-parole de la junte.

Une Thaïlandaise de 61 ans a été récemment emprisonnée pour avoir partagé des messages sur Facebook accusant l'armée de corruption dans l'affaire du parc Rajabhakti.

Dans un contexte de grande inquiétude autour de la succession du roi, âgé de 88 ans et hospitalisé depuis des mois, la loi de lèse-majesté est utilisée à tout-va par les militaires.

Une enquête pour diffamation vient même d'être lancée contre l'ambassadeur des Etats-Unis, pour avoir osé s'inquiéter, dans des termes pourtant très mesurés, des procès pour lèse-majesté.

ask-dth/plh

FACEBOOK