NOUVELLES
10/12/2015 09:37 EST | Actualisé 10/12/2016 00:12 EST

Sex-tape - Benzema "respecte la décision" de sa mise à l'écart par la FFF

"Je respecte la décision et ai confiance en notre président Noël Le Graët", a tweeté Karim Benzema, mis à l'écart jeudi de l'équipe de France par le patron de la fédération française de football tant que sa situation judiciaire n'aura pas évolué.

Le joueur du Real Madrid a été mis en examen le 5 novembre pour complicité dans l'affaire de chantage à la sex-tape exercé sur son partenaire en Bleu Mathieu Valbuena. Cette mise à l'écart de la sélection jusqu'à nouvel ordre pourrait le priver de l'Euro-2016 en France (10 juin-10 juillet).

"Karim Benzema n'est plus sélectionnable jusqu'à ce que la situation évolue, jusqu'à ce qu'il y ait du nouveau dans ce dossier, c'est une décision que j'ai prise en tant que président de la fédération", a déclaré M. Le Graët devant la presse, à six mois jours pour jour de l'Euro-2016.

Benzema a été mis en examen le 5 novembre dans cette affaire pour "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de malfaiteurs". Ces faits sont passibles de cinq ans de prison. Le contrôle judiciaire imposé à Benzema lui empêche d'entrer en relation avec Valbuena.

Le Premier ministre Manuel Valls avait pris position sur ce dossier en affirmant le 1er décembre qu'"un grand sportif doit être exemplaire. Et s'il n'est pas exemplaire, il n'a pas sa place en équipe de France".

pgr/jcp