NOUVELLES
09/12/2015 20:19 EST | Actualisé 09/12/2016 00:12 EST

Philippines: naissance en captivité d'un aigle menacé d'extinction

Un aigle des singes des Philippines, rapace géant en danger critique d'extinction, est né en captivité dans l'archipel, ce qui renforce les espoirs pour la survie de l'espèce.

Le Pithecophaga jefferyi, qu'on ne trouve que dans les forêts pluviales tropicales en net recul du sud des Philippines, doit son nom à son régime alimentaire. Présent essentiellement sur l'île méridionale de Mindanao, il se nourrit de macaques et d'autres petits mammifères.

L'aiglon est né le 7 décembre dans un centre de conservation, a expliqué à l'AFP Anna Mae Sumaya, conservatrice de la Fondation philippine pour l'aigle. Il s'agit de la première naissance depuis deux ans et de la 26e en 23 ans.

L'aiglon est "très actif" et peut déjà lever la tête et répondre à des appels d'oiseaux. "Cet aiglon va survivre", a-t-elle déclaré.

Le rapace, également appelé aigle des Philippines, est doté d'un poitrail blanc, ses ailes sont sombres, tandis qu'il peut dresser en collerette les plumes qu'il a autour de la tête. Il peut mesurer un mètre de haut et deux mètres d'envergure, ce qui en fait l'un des aigles les plus grands de la planète.

"Cela nous donne l'espoir que nous pourrons renforcer la population des aigles des Philippines", a ajouté Mme Sumaya.

Environ 600 de ces rapaces, qui sont l'emblème national des Philippines, vivent à l'état sauvage. Trente-quatre autres, dont le nouveau-né, vivent dans le centre de conservation.

L'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) le classe comme espèce en "danger critique" d'extinction en raison de la déforestation et de la chasse.

D'après la Fondation, neuf sur dix des aigles qui sont blessés ou tués sont victimes de tirs.

Ces aigles sont monogames et ne s'accouplent qu'une fois l'an. La femelle ne pond chaque fois qu'un seul oeuf.

jfg/cgm/ev/jac/plh