DIVERTISSEMENT
10/12/2015 11:24 EST

Du nouveau pour Pénélope McQuade, Marie-Soleil Michon et... Éric Salvail à Radio-Canada (VIDÉO)

Salvail & Co (Eric Salvail - page officielle) coproduira deux nouveaux formats pour ICI Radio-Canada Télé avec Pénélope McQuade Page officielle Marie-Soleil Michon - page officielle et Jean-Luc Mongrain.

Publié par ICI Radio-Canada Télé sur 10 décembre 2015

Éric Salvail étend de plus en plus ses activités de producteur. Après ses émissions à V, le documentaire Le trou dans ma tête à Canal Vie et Encore sous la garantie, à VRAK, l’omniprésent animateur et homme d’affaires apportera sa contribution à la grille-horaire de Radio-Canada dès l’été prochain, en y coproduisant deux talk-shows: celui de Pénélope McQuade, en semaine, qui sera complètement réinventé, et celui du dimanche, qui sera co-animé par Jean-Luc Mongrain et Marie-Soleil Michon.

On a détaillé ces nouveautés lors d’une conférence de presse téléphonique fort animée, jeudi matin, où les réponses aux questions s’égaraient entre deux fous rires et une boutade d’Éric Salvail qui, lui, ne lâchait pas Twitter des yeux pendant l’annonce.

Halte aux rumeurs, immédiatement: non, l’entrée en piste d’Éric Salvail et de ses troupes de Salvail & Co. à Radio-Canada ne signifie pas que le verbomoteur abandonne En mode Salvail, Ce soir tout est permis et Les recettes pompettes. En clair, l’homme ne quitte pas le giron de V mais, comme beaucoup d’autres producteurs, il souhaite avoir plusieurs points d’attache.

Dominique Chaloult, directrice générale de la télévision publique, a comparé la situation d’Éric à celle de Charles Lafortune qui, bien que très associé au Groupe TVA, notamment grâce à La voix et Karl&Max, produit quand même le jeu jeunesse Code Max, à Radio-Canada.

«Les gens de V sont au courant de ça depuis un certain temps, a indiqué Éric Salvail. Je pense qu’ils sont très contents pour moi, parce que j’ai une boîte en croissance. Mon contrat d’animateur se poursuit à V et j’en suis très content. C’est vraiment à titre de producteur que je suis à Radio-Canada, aujourd’hui.»

Le créateur ne craint pas non plus de manquer d’eau pour alimenter le moulin de tous ses concepts.

«La banque à idées est assez large pour nourrir plusieurs types d’émissions, En mode Salvail et d’autres talk-shows, a-t-il plaidé. Il n’y a pas de soucis. En général, les talk-shows sont à l’image de ceux qui les animent. On ne peut pas faire avec Jean-Luc, Pénélope et Marie-Soleil les trucs que moi, je fais, et vice-versa.»

Brasser les cartes

Salvail, qui conduit aussi Éric et les fantastiques en fin d’après-midi à Radio Énergie, semble joyeusement insatiable professionnellement. C’est lui qui a eu l’idée de revamper la tribune quotidienne estivale de Pénélope McQuade, de lui accoler une nouvelle formule, un nouveau décor et un nouveau titre, encore inconnu. Ses suggestions ont plu à la direction de Radio-Canada. Il allait de soi que Pénélope devait demeurer la tête d’affiche de ce happening de 21h, mais tout le reste de du format sera revu.

«Tout est sur la table. Un changement, c’est un changement. Toutes les cartes sont dans le jeu, on est en train de les brasser en ce moment», a dit Pénélope McQuade, stimulée par cette aventure «totalement nouvelle» après cinq ans d’entrevues en soirée à Radio-Canada pendant la saison chaude. La première année de Pénélope McQuade avait été mise en ondes à l’été 2011.

Celle qui reprendra aussi la barre de la Soirée des Jutra, aux côtés de Stéphane Bellavance, en mars 2016, sera très accaparée par ce nouveau défi et n’aurait pas pu mener deux projets de front.

Mongrain de soleil?

Voilà pourquoi le nom de Marie-Soleil Michon s’est rapidement imposé pour seconder Jean-Luc Mongrain dans le nouveau lieu de rencontres dominical. Dominique Chaloult, jadis productrice, qui avait engagé Marie-Soleil lorsque cette dernière avait 19 ans, à La fin du monde est à sept heures, a qualifié sa protégée de «dictionnaire ambulant», qui sait tout sur tout, ce à quoi Éric Salvail a répliqué qu’elle est également très active sur les réseaux sociaux. «On n’a même pas fini d’écrire notre tweet qu’elle l’a retweeté», a-t-il lancé, taquin.

On a beaucoup insisté, jeudi, sur le fait que les rendez-vous de Pénélope McQuade et de Jean-Luc Mongrain et Marie-Soleil Michon seront complètement différents. Dans le premier, à compter du début avril, on jasera surtout culture et on tablera sur les variétés, tandis qu’au second, il sera question d’actualité, de politique et de sujets sociaux. Mongrain et Michon s’amèneront dans leur case de 20h, le dimanche, une fois que le Gala les Olivier et le spécial de fin de saison de Tout le monde en parle auront été diffusés. Les trois communicateurs bénéficieront en outre de deux semaines de pause au moment des Jeux olympiques de Rio, du 5 au 21 août.

«Compte tenu de la dynamique avec laquelle il l’aborde, je pense qu’Éric Salvail connaît avec acuité la télévision. C’est une boule d’énergie extraordinaire», a souligné Jean-Luc Mongrain.

D’ailleurs, Jean-Luc Mongrain et Marie-Soleil Michon avaient fait équipe une première fois au petit écran en 2005, lorsqu’ils avaient animé ensemble le Gala Mirastar, au profit de Mira, à TQS.

«Toutes les fois qu’on s’est croisés, c’a toujours été agréable, a ajouté Marie-Soleil. Je suis ravie de retrouver un créneau pour faire de l’entrevue, ça faisait longtemps que je cherchais ça. Mon plus bel été professionnel, c’était en 2004, quand j’étais intervieweuse à Une émission couleur de Radio-Canada.»

N’en ratant pas une, Éric Salvail a dévoilé aux journalistes que Marie-Soleil Michon lui avait proposé d’intituler leur émission, à Jean-Luc Mongrain et elle, Mongrain de soleil. Le producteur a jugé que le titre aurait été excellent… en 1988. «À ce moment-là, on a décidé que Marie-Soleil ne serait plus dans les brainstorms», a décrété Éric, faussement sérieux. N’empêche, c’aurait été un joli clin d’œil au Mongrain de sel de TVA, où Jean-Luc Mongrain a fait la pluie et le beau temps pendant une douzaine d’années.

Enfin, désormais un peu chez lui à Radio-Canada, Éric Salvail se retrouvera-t-il à nouveau aux commandes du Gala des Gémeaux, l’automne prochain, pour une deuxième édition consécutive? Rien n’est décidé, pour l’instant. On sait par contre que Véronique Cloutier a décidé de passer son tour en 2016, prévoyant déjà être en train de bâtir son nouveau projet pour la télévision dans la période des Gémeaux.