NOUVELLES
10/12/2015 03:23 EST | Actualisé 10/12/2016 00:12 EST

Liste noire UE des transporteurs aériens: les compagnies thailandaises sous surveillance

L'Union européenne va observer de près la sécurité des transporteurs aériens thaïlandais, déjà sous pression après une note négative de la part des Etats-Unis, a indiqué jeudi la Commission lors de la publication de sa "liste noire".

"Aucun transporteur aérien de la Thaïlande n'a pour le moment été ajouté à la liste des transporteurs aériens faisant l'objet d'une interdiction ou de restrictions d'exploitation", explique la Commission dans un communiqué.

Bruxelles et l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) vont toutefois "suivre de près l'évolution de la situation et, si la protection des passagers aériens contre les risques en matière de sécurité l'exige", pourraient "proposer d'inscrire un ou plusieurs transporteurs" sur la liste.

Les compagnies aériennes thaïlandaises -en particulier le fleuron national Thai Airways- sont sous pression depuis le début du mois, après une évaluation négative des autorités américaines pour qui le secteur ne répond plus "au minimum des standards internationaux", une situation embarrassante pour un pays dont l'économie repose très largement sur le tourisme.

La junte au pouvoir à Bangkok a promis dans la foulée de remédier aux failles.

Par ailleurs, la Commission a ajouté à sa liste noire de 228 compagnies de 20 pays le nom d'Iraqi Airways, "en raison de problèmes de sécurité non résolus".

A l'inverse, le transporteur kazakh Air Astana est le premier de son pays à sortir de la liste. Il faisait l'objet de restrictions depuis 2009.

L'Afghanistan, l'Angola (sauf une exception), le Bénin, la République du Congo, la République démocratique du Congo, Djibouti, la Guinée équatoriale, l'Erythrée, le Gabon (sauf deux transporteurs), l'Indonésie (sauf quatre transporteurs), le Kazakhstan (sauf désormais Air Astana), le Kirghizstan, le Liberia, la Libye, le Mozambique, le Népal, Sao Tome-et-Principe, le Sierra Leone, le Soudan et la Zambie, se trouvent sur la liste des transporteurs faisant l'objet d'une interdiction d'exploitation dans l'Union. S'y ajoutent sept transporteurs faisant l'objet de restrictions.

La liste sera publiée vendredi au Journal officiel de l'UE.

mla/agr/cr/