NOUVELLES
10/12/2015 03:23 EST | Actualisé 10/12/2016 00:12 EST

Le Bangladesh lève le blocage de Facebook

Les habitants du Bangladesh peuvent de nouveau accéder à Facebook après trois semaines de blocage pour des raisons de sécurité dans un pays en proie à de fortes tensions, les messageries mobiles restant interdites, a annoncé jeudi la ministre des Télécoms.

Le gouvernement avait décidé de bloquer Facebook, WhatsApp et Viber le mois dernier après la confirmation de la peine de mort pour deux leaders de l'opposition, pendus quelques jours plus tard.

Il craignait des réactions de violence dans un pays déjà secoué par une série de meurtres imputés à des islamistes.

"Conformément aux recommandations du ministère de l'Intérieur, nous avons demandé à tous les opérateurs de télécoms de lever le blocage de Facebook, avec effet immédiat", a dit la ministre des Télécoms Tarana Halim.

La ministre a justifié le maintien de l'interdiction de WhatsApp et Viber pour des "raisons de sécurité" et remercié les internautes pour leur "patience". Des centaines de jeunes ont manifesté la semaine dernière contre cette décision, dénonçant une restriction à la liberté d'expression.

Les deux leaders d'opposition ont été condamnés à mort pour leur rôle dans les atrocités commises pendant la guerre d'indépendance de 1971 d'avec le Pakistan.

La guerre avait débouché sur la naissance du Bangladesh, qui était depuis 1947 une province du Pakistan appelée Bengale oriental, puis Pakistan oriental.

sj/tha/ef/pt