NOUVELLES
10/12/2015 04:17 EST | Actualisé 10/12/2016 00:12 EST

La Turquie va donner un statut légal aux lieux de culte alévis (Davutoglu)

La Turquie va accorder un statut légal aux lieux de culte de la communauté alévie, a annoncé jeudi le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, un geste fort envers la plus importante minorité religieuse du pays.

"Les +cemevis+ vont recevoir un statut légal dans tout le pays", a déclaré M. Davutoglu lors de la présentation du "plan d'action" de son gouvernement pour l'année 2016, qui comprend, selon lui, plusieurs mesures visant à renforcer la démocratie.

Les Alévis, des musulmans hétérodoxes et progressistes, prient dans des "cemevis" ("maisons de rassemblement"), des lieux de culte plus informels que les mosquées.

Leur reconnaissance officielle est l'une des principales demandes de la communauté alévie, qui constituerait environ 20% des quelque 78 millions d'habitants de la Turquie, dont l'immense majorité de la population est sunnite.

Un tribunal turc avait déclaré en août que l'Etat turc devait prendre en charge les frais d'entretien des "cemevis", comme il le faisait déjà pour les mosquées, une décision considérée comme "historique" par les Alévis.

Peu de temps auparavant, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) avait qualifié de "discrimination" le refus de l'Etat turc d'accorder le même traitement aux "cemevis".

Les Alévis révèrent l'imam Ali, gendre du prophète Mahomet, et sont parfois confondus avec les Alaouites, membres d'une branche dissidente du chiisme essentiellement présents en Syrie.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a établi un dialogue avec la communauté alévie, mais avec peu de résultats concrets pour cette dernière.

Le Premier ministre turc a exhorté jeudi ses alliés et adversaires politiques à soutenir une nouvelle Constitution qui embrasserait le pays entier "comme une mère".

"Ecrivons une nouvelle Constitution dont nos petits-enfants seront fiers dans 100 ans", a-t-il dit.

gkg/phv