NOUVELLES
10/12/2015 12:17 EST | Actualisé 10/12/2016 00:12 EST

Justin Trudeau peut-il enregistrer le déficit promis sans hausser la dette?

Le gouvernement de Justin Trudeau peut-il enregistrer un déficit supérieur à 10 milliards de dollars en 2016 - montant promis au cours de la campagne électorale - tout en ne haussant pas le fardeau de la dette fédérale par rapport à la richesse totale du pays?

Un texte de Denis-Martin Chabot

Vérification faite : oui.

Dans sa dernière mise à jour, le directeur parlementaire du budget a prévu que le produit intérieur brut (PIB) augmentera de 2 % en 2016. Selon les experts consultés, cela donnerait une marge de manoeuvre de 18 milliards de dollars au gouvernement Trudeau.

Pour voir le tableau sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Par contre, si on se fie aux mêmes données, l'atteinte du déficit zéro promise d'ici quatre ans serait difficile. Et cela ne tient pas compte de la faiblesse récente des prix des matières premières, dont celui du pétrole qui pourrait réduire cette marge de manoeuvre.

Cela dit, à près de 630 milliards de dollars,  le fardeau de la dette fédérale du Canada représente 31 % du PIB, le plus faible parmi les pays du G7. Il est de 60 % en France et de 70 % aux États-Unis.