NOUVELLES
10/12/2015 06:21 EST | Actualisé 10/12/2016 00:12 EST

Financement du groupe Etat islamique: réunion internationale exceptionnelle à Paris à partir de samedi

Le Groupe d'action financière (GAFI), un organisme intergouvernemental basé à Paris et composé d'une trentaine de pays, a annoncé jeudi une réunion exceptionnelle de samedi à lundi consacrée à la lutte contre le financement des jihadistes de l'Etat islamique (EI).

L'objectif de la réunion est aussi de trouver les moyens de faire pression sur les pays qui n'ont pas encore pris des mesures contre le groupe EI qui a revendiqué en 2015 plusieurs attentats, notamment en France en janvier et novembre et en Egypte contre un avion de ligne russe en octobre.

Chargé lors du G20 de novembre à Antalya (Turquie) de présenter un rapport en février, le GAFI organise "une réunion extraordinaire" pour "discuter des actions que les juridictions prennent, et devraient prendre, pour combattre le financement de l'État islamique", indique jeudi cet organisme sur son site internet.

Les participants parleront également "des opportunités pour renforcer les efforts mondiaux de lutte contre le financement du terrorisme".

"Il faut que nous réfléchissions à un dispositif qui permette de faire pression sur les pays qui ne sont pas à jour et qui n'ont pas encore les dispositifs pour faire le minimum dans la lutte contre le financement du terrorisme", a expliqué une source diplomatique à l'AFP.

Lors de leur sommet de novembre, les dirigeants des vingt premières puissances économiques mondiales avaient demandé au GAFI de faire un rapport sur les progrès faits par les Etats pour corriger les faiblesses en matière d'assèchement des flux de financement liés au terrorisme.

Ils ont aussi chargé le GAFI d'identifier des "mesures, y compris de nature législative", pour intensifier la lutte contre le financement du terrorisme.

Le GAFI, créé en 1989 et dont le secrétariat est installé au siège de l'OCDE dans la capitale française, est composé de 34 pays et territoires, ainsi que de 2 organisations régionales.

arz/edy/prh/alc