NOUVELLES
10/12/2015 06:58 EST | Actualisé 10/12/2016 00:12 EST

Démission à l'agence russe antidopage

Le ministère russe des Sports, Vitali Mutko, a annoncé, jeudi, que le directeur général de l'Agence russe antidopage (RUSADA) avait démissionné.

Ramil Khabriev a ainsi quitté ses fonctions moins d'un mois après que l'agence eût été suspendue à la suite d'un rapport accablant émis par l'Agence mondiale antidopage (AMA), dans lequel la RUSADA est accusée d'avoir camouflé des cas de dopages chez des athlètes russes.

Le ministère a indiqué que la démission de Khabriev a été acceptée jeudi par les fondateurs de la RUSADA, soit les fédérations sportives nationales et des organismes parrainés par le gouvernement.

Le départ de Khabriev survient au moment où l'AMA effectue une visite en Russie afin de s'assurer que des tests antidopage sont toujours menés pendant la suspension de la RUSADA.

Des experts de l'Agence antidopage britannique assistent l'AMA à la mise sur pied d'un nouveau système antidopage pour la Russie.

« La commission de l'AMA, entre autres choses, déterminera quelles organisations internationales superviseront les contrôles antidopage dans le pays tant que l'Agence russe antidopage (RUSADA) et le laboratoire antidopage de Moscou sont suspendus », a déclaré Alexandre Joukov, président du comité olympique russe, cité par l'agence de presse russe TASS.

Une commission d'inspection nommée par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) doit également se rendre dans le pays afin de jauger des efforts russes dans le domaine de l'antidopage.