NOUVELLES
10/12/2015 02:25 EST | Actualisé 10/12/2016 00:12 EST

COP21 : "Encore des difficultés", notamment "sur les financements" (Hollande)

Le président français François Hollande a indiqué jeudi qu'il y avait "encore des difficultés" pour la signature d'un accord contre le réchauffement climatique à la veille de la clôture de conférence sur le climat de Paris.

"Il y a encore des difficultés, nous les connaissons, sur les financements, sur leur répartition. Il y a encore aussi des résistances par rapport notamment à la prise en compte des pertes et des dommages. Il y aussi le souci de ne pas avoir des engagements qui seraient trop lointains", venant de certains pays, a déclaré M. Hollande, en recevant à l'Elysée des autorités religieuses engagées pour le climat.

M. Hollande s'exprimait après avoir "fait le point" avec le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, qui préside la COP21.

"Il est très important dans cette dernière phase que nous puissions rappeler aux négociateurs pourquoi ils sont là", a aussi affirmé le chef de l'Etat, alors que les représentants de 195 pays chargés de négocier un pacte universel contre le réchauffement climatique ont travaillé une grande partie de la nuit et se préparaient à une longue journée jeudi, à 36 heures de la clôture officielle de la conférence.

"Ils ne sont pas là simplement au nom de leurs Etats, ils ne sont pas simplement là au nom de l'histoire de leur continent, ils ne sont pas là simplement pour réclamer justice pour les uns ou des délais pour les autres. Ils sont là pour régler la question de l'avenir de la planète. Et c'est une responsabilité qu'ils ne pourront pas évacuer", a-t-il averti.

Un nouveau projet d'accord doit être présenté à 15H00 (14H00 GMT), "avant-dernier texte" avant celui du pacte final, a souhaité mercredi M. Fabius, qui vise une adoption finale d'ici vendredi à 17H00 GMT.

swi/glr/nou/prh/cr