NOUVELLES
10/12/2015 11:01 EST | Actualisé 10/12/2016 00:12 EST

Centre Vidéotron : un succès « au-delà des espérances »

Plus de 315 000 billets ont été vendus au Centre Vidéotron depuis son ouverture il y a quatre mois. Un succès « au-delà des espérances » du gestionnaire Québecor.

Le président et chef de la direction du Groupe Sports et Divertissement de Québecor, Benoit Robert, et le président des Remparts, Jacques Tanguay ont fait le bilan cet après-midi des 100 premiers jours d'activité du nouvel amphithéâtre.

Plus de 100 000 visiteurs ont assisté aux 10 premiers événements, engendrant un taux d'occupation de 90 %, sans compter les matchs des Remparts, a indiqué Benoit Robert.

Le nouvel amphithéâtre profite également à l'équipe de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui a attiré une moyenne de 13 400 spectateurs par match cet automne, une hausse de 5000 partisans par partie.

Et les choses s'annoncent bien pour  2016, selon Benoit Robert. Sans les Remparts, 34 soirs sont déjà réservés pour plusieurs grands noms comme le Cirque du Soleil, Muse, Bryan Adams et Céline Dion. Il a aussi promis l'annonce d'autres spectacles  .

Malgré ce bilan positif, il est encore trop tôt pour affirmer que l'édifice est viable sans équipe de la Ligue nationale de hockey. « On ne peut pas dire que le pari gagné, je vais vous dire ça à la fin de 2016, mais la confiance règne. »

Sans surprise, Benoit Robert est demeuré discret sur l'évolution du dossier de Québecor dans le processus d'expansion de la LNH. Il a tout de même dit être « confiant » et « optimiste ».

Période de rodage

Benoit Robert a partagé les résultats d'un sondage réalisé par une ferme externe auprès des usagers du Centre Vidéotron qui révèlent un taux de satisfaction de 85 %, alors que 93 % des gens disent vouloir y retourner.

Le grand patron se dit encore en période de « rodage » pour améliorer « l'expérience client », qu'il souhaite « de classe mondiale », à l'image du bâtiment.

Benoit Robert reconnaît certains problèmes, dont les embouteillages à la sortie du stationnement, qu'il essaie de régler. « Oui, on a un problème de stationnement et on travaille étroitement avec la Ville pour être certain qu'on essaie tout pour faire sortir les voitures du stationnement le plus rapidement possible. »

Il dit aussi avoir entendu les plaintes de certains clients qui demandent un service plus rapide aux concessions alimentaires et ceux qui aimeraient avoir un menu végétarien ou sans gluten. « C'est à nous d'ajuster notre menu pour répondre aux besoins de ces gens-là », dit-il.