POLITIQUE
09/12/2015 01:33 EST

Contrat à 1800 $ par jour pour l'accueil des réfugiés: deux griefs déposés

Bloomberg via Getty Images
Denis Coderre, mayor of Montreal, speaks during an interview in New York, U.S., on Monday, April 14, 2014. Coderre, former Canadian immigration minister, was elected mayor of Quebec's largest city in November of last year. Photographer: Scott Eells/Bloomberg via Getty Images

Le Syndicat des professionnelles et professionnels municipaux de Montréal (SPPMM) déposera mercredi deux griefs pour dénoncer l'embauche de Michel Dorais comme coordonnateur de l'accueil des réfugiés syriens au taux de 1800 $ par jour.

Le syndicat tiendra une conférence de presse à 13 h, lors de laquelle il remettra l'équivalent de deux jours de salaire de Michel Dorais à Amnistie internationale.

Les griefs portent sur deux aspects. D'une part, le SPPMM critique le fait que la Ville ait nommé quelqu'un de l'externe plutôt que de désigner un professionnel travaillant déjà à la Ville. Par ailleurs, il conteste le fait qu'il n'y ait pas eu de processus d'embauche.

Une plainte sera aussi déposée au Bureau de l'inspecteur général et une autre au Bureau du contrôleur général parce qu'il y aurait dû avoir un appel d'offres, estime le syndicat. Un contrat de gré à gré est inacceptable, selon lui.

La décision du maire de Montréal, Denis Coderre, d'embaucher Michel Dorais a provoqué plusieurs grincements de dents, notamment au sein de l'opposition.

M. Dorais a été sous-ministre à Immigration Canada pendant six ans, de 1998 à 2004.

Avec des informations de François Cormier

Voir aussi: