DIVERTISSEMENT
08/12/2015 08:28 EST | Actualisé 08/12/2015 08:32 EST

Une crèche inspirée de «The Walking Dead» fait polémique (PHOTOS)

Un âne, un bœuf, Marie et son fidèle Joseph, quelques bergers, les rois Mages, et, reposant sagement dans sa mangeoire, l'enfant Jésus. Voici la crèche traditionnelle qui, à l'approche des fêtes de fin d'années, apparaît un peu partout. Mais dans la ville de Cincinnati, dans l'Ohio, Jasen Dixon et sa famille en ont proposé une version tout droit sortie de la série The Walking Dead.

Une Marie mariée ensanglantée, Joseph décharné, des rois Mages effrayants et surtout, surtout, un petit Jésus mort-vivant, aux dents acérées et aux yeux jaunes cerclés de noir. Effrayante en pleine journée, la crèche se pare lorsque la nuit tombe de couleurs verte, rouge et violette et semble directement sortie d'un film d'horreur.

En décembre 2014, déjà, le projet de Jasen Dixon avait été rejeté par les autorités locales, faute d'autorisation pour construire sur cette zone. Cette année, l'artiste a pris les devants et a demandé un permis... qui lui a été refusé, sans aucune autre explication.

"L'année dernière, ils ont visiblement abandonné les charges, explique aux journalistes du New-York Times Amanda Dixon. Cette année, nous avons dû les rendre fous parce qu'ils n'arrêtent pas de nous traquer." Car malgré le refus de la ville, les Dixon ont quand même bâti leur crèche-zombie, pour le plus grand plaisir de certains comme en témoignent quelques publications sur les réseaux sociaux et la page Facebook du projet.

Mais en persistant dans leur démarche, Jasen Dixon et sa femme sont passibles d'une amende de 500 dollars par jour, à compter de la fin du délai imposé par les autorités. Et ces dernières ne sont pas les seules à demander la démolition de la crèche. Les paroissiens de l'église locale ont également manifesté leur mécontentement. "Dieu désapprouve cette mise en scène de la crèche. Jésus a tous pouvoirs sur la mort et les démons, il n'est pas un zombie", peut-on ainsi lire.

Les opposants au projet ont finalement eu raison de la détermination des Dixon et le 6 décembre dernier, le couple a commencé à démonter sa crèche. "Nous allons désinstaller la crèche, nous avons décidé de laisser la place", expliquent-il sur Facebook. Toutefois, ils continuent à défendre un "travail d'artiste", et non une provocation ou un blasphème. "Nous ne sommes pas athées", insistent-ils. Ils envisagent d'ailleurs de remonter l'installation dès l'année prochaine, et ont lancé dans cet ojectif une campagne pour réunir les fonds afin de louer un local.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST