POLITIQUE
07/12/2015 09:30 EST | Actualisé 07/12/2016 05:12 EST

Les omnipraticiens dénoncent à leur tour les conclusions « erronées » de la vérificatrice générale

Radio-Canada.ca

Après les médecins spécialistes, voilà que les médecins de famille du Québec dénoncent à leur tour les conclusions « erronées » auxquelles la vérificatrice générale serait parvenue au sujet de leur rémunération.

Dans une publicité publiée lundi dans des quotidiens du Québec, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) déplore que le rapport a créé « beaucoup de confusion » dans la population.

La  vérificatrice générale Guylaine Leclerc concluait notamment que les coûts de l'entente de rémunération entre Québec et la FMOQ ont été dépassés de 32,7 millions de dollars.

Les décisions prises par ministère de la Santé, concluait-elle, « ne respectent pas les modalités prévues dans l'entente ».

Disant s'appuyer sur une « analyse approfondie », la FMOQ soutient plutôt que Québec a économisé 1,5 million de dollars entre 2010 et 2015 par rapport aux sommes initialement prévues dans l'enveloppe budgétaire.

Le syndicat professionnel des médecins de famille ne dévoile cependant pas les calculs qui lui permettant de soutenir cette affirmation.

À l'instar de la Fédération des médecins spécialistes (FMSQ), la FMOQ assure cependant que « chaque dollar versé aux médecins l'a été en échange de services rendus ».

« Aucune somme ne leur a été versée en trop », affirme-t-elle.

Les omnipraticiens rappellent en outre que les ententes qu'elle signe avec Québec comprennent des sommes spécifiques pour tenir compte de l'arrivée de nouveaux médecins.

« On ne parle pas ici d'augmentation de rémunération, mais seulement de montants prévus pour rétribuer des futurs médecins », fait-elle valoir, en notant l'arrivée de 550 nouveaux médecins de famille depuis 2011.

La FMOQ souligne aussi que les salaires de ses membres ont été gelés pour l'année 2014-2015, qu'ils ont donc fait leur part pour l'assainissement des finances publiques et qu'ils continueront à le faire.

Les augmentations prévues ont en fait été réétalées. Elles seront versées aux omnipraticiens sur une période de six ans, à compter de l'année financière 2016-2017.

Vendredi dernier, la FMSQ s'est aussi attaquée au rapport de la vérificatrice générale, « un rapport strictement comptable, qui ne fait pas les distinctions qui s'imposent, qui laisse entendre des choses qui ne sont pas fondées ou qui sont carrément fausses ».

Sa présidente, Diane Francoeur, a assuré que les médecins n'ont reçu que 65 millions de dollars de plus que ce qui était prévu dans l'entente de rémunération 2010-2015 qu'elle a conclue avec le gouvernement, et non pas 384 millions.