NOUVELLES
06/12/2015 14:11 EST | Actualisé 06/12/2016 00:12 EST

Assassinat de l'ex-président Sankara au Burkina Faso: le général Diendéré accusé

OUAGADOUGOU, Burkina Faso — Le général qui a brièvement pris le pouvoir au Burkina Faso lors du coup d'État raté de septembre fait maintenant face à des accusations de complicité en lien avec l'assassinat de l'ancien président Thomas Sankara, en 1987.

Le général Gilbert Diendéré doit déjà répondre à des accusations relativement au putsch avorté.

Un porte-parole du tribunal militaire, le colonel Sita Sangaré, a déclaré à l'Associated Press, dimanche, que le général devrait également répondre de ses actes relativement à l'assassinat du président Sankara, le «père» de la révolution burkinabè.

Plus tôt cette année, les autorités du Burkina Faso ont exhumé des restes humains de la tombe considérée comme étant celle de Thomas Sankara. Sa famille cherche à obtenir des réponses sur les circonstances de sa mort depuis le renversement, l'an dernier, de celui qui est considéré comme le principal responsable du coup d'État de 1987, l'ancien président Blaise Compaoré.

Le général Diendéré était un proche collaborateur de M. Compaoré.