NOUVELLES
02/12/2015 14:12 EST | Actualisé 02/12/2016 00:12 EST

USA: "au moins 14 morts" dans la fusillade de San Bernardino (police)

La fusillade qui a éclaté mercredi en fin de matinée à San Bernardino, dans l'ouest des Etats-Unis à une heure de Los Angeles, a fait "au moins 14 morts" et "au moins 14 blessés", a annoncé la police de la ville.

"Nous ignorons les motivations de cette fusillade à ce stade", a ajouté le chef de la police de San Bernardino, Jarrod Burguan, précisant lors d'un point presse que le bilan des victimes était provisoire.

Pour l'instant, "nous ne savons pas s'il s'agit d'un acte terroriste", a de son côté affirmé David Bowdich, un responsable local de la police fédérale (FBI), qui prête main forte à la police locale pour retrouver les suspects, toujours en fuite.

Cette énième fusillade qui endeuille les Etats-Unis est survenue vers 11h00 locales (19H00 GMT) dans le bâtiment du Inland Regional Center, un centre social au service de personnes handicapées.

Le président Obama a rapidement réagi, comme il le fait systématiquement lors de fusillades meurtrières aux Etats-Unis, adressant ses condoléances aux familles des victimes et déplorant des scènes qui se répètent à travers le pays, "sans équivalent ailleurs dans le monde".

Selon la police, jusqu'à trois assaillants, en tenue paramilitaire, auraient perpétré cette tuerie avant de s'échapper dans un véhicule de type 4x4 sombre.

"L'enquête à ce stade indique qu'il s'agit de personnes préparées, habillées et équipées d'une façon" qui laisse penser qu'ils "sont venus faire ce qu'ils ont fait comme s'ils étaient en mission", a détaillé Jarrod Burguan, le chef de la police locale.

Les tireurs, qui ont passé "plusieurs minutes" à l'intérieur du bâtiment, étaient équipés "d'armes d'épaule, pas d'armes de poing", a-t-il ajouté, sans être en mesure de les décrire précisément, car aucune arme n'a été retrouvée sur place.

Rien n'indique que les suspects ont pris des otages pendant l'assaut, a précisé M. Burguan.

Concernant les personnes blessées, "14 ont été admises dans plusieurs hôpitaux pour des blessures sérieuses, potentiellement liées à des tirs", a-t-il poursuivi, sans pouvoir dire dans l'immédiat si les victimes étaient des patients du centre, des employés ou d'autres personnes.

Répondant également à des informations selon lesquelles des explosifs auraient été placés dans le bâtiment, le chef de la police a expliqué que des démineurs se trouvaient sur place, sans confirmer qu'ils aient trouvé la moindre bombe.

Cette fusillade intervient cinq jours seulement après celle de Colorado Springs (Colorado, ouest), qui avait fait trois morts et plusieurs blessés.

sha/elc