NOUVELLES
02/12/2015 10:40 EST | Actualisé 02/12/2016 00:12 EST

Une journée à la COP21: "Capman", maquillage et Jagger

Choses vues et entendues mercredi sur le site de la COP21 au nord de Paris, lors de la conférence mondiale sur le climat, qui doit aboutir le 11 décembre à un accord pour limiter le réchauffement de la planète:

"Accélérer"

"Mon message est tout à fait clair: il faut accélérer le processus parce qu'il nous reste beaucoup de travail": le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, qui préside la COP, a invité les négociateurs à changer de braquet, rappelant qu'il attendait pour samedi midi un nouveau projet d'accord plus concis.

Transports verts

Gare du Nord, à Paris, sur le quai direction le Bourget, une annonce par haut-parleur vient conforter le voyageur qui a opté pour le train pour rallier la COP: "En prenant le RER B, vous émettez 25 fois moins de CO2 qu'en voiture!"

Ceux qui ont choisi le vélo n'en émettent pas beaucoup non plus. Pour se garer, ils doivent toutefois se contenter de quelques barrières posées sur un parking à proximité du centre de conférences, mais pas d'arceaux dignes de ce nom.

Un "Pacman" du climat

Pour se détendre entre deux réunions techniques pleines de termes compliqués, un petit jeu vidéo a été mis en ligne mercredi. Dans "Capman" (www.cap-man.net), largement inspiré du célèbre "Pacman", les fantômes sont remplacés par des nuages polluants ou des lobbyistes qu'il faut éviter pour marquer des points. "Nous souhaitons éclairer les difficiles négociations en rappelant aux délégués ce à quoi faire attention", a indiqué un porte-parole de Carbon Market Watch's, à l'initiative du jeu.

Oeil cerclé

On peut croiser dans les allées quelques participants l'oeil cerclé de noir ou de blanc. Il s'agit tout simplement d'un "zéro" pour réclamer "zéro émission" de gaz à effet de serre "pour 2050", explique l'Italienne Violetta Vivarelli, de l'ONG Italian Climate Network, qui arbore un tel maquillage. "C'est important de faire quelque chose de visible qui distrait les gens", estime-t-elle.

Où sont les "autochtones"?

Bianca Jagger, à la tête d'une fondation militant pour la défense des droits de l'Homme et de l'environnement, a regretté le peu de place accordée aux peuples autochtones au sein de la "zone bleue", le centre névralgique des négociations. "Combien de représentants des peuples autochtones avez-vous vu, pas beaucoup!", a-t-elle relevé au cours d'une interview à l'AFP. Les autochtones invités par sa fondation "n'ont pas obtenu d'accréditation", a regretté Bianca Jagger, qui organise jeudi une conférence sur le rôle de ces communautés dans la lutte contre le changement climatique.

Fabius fait appel à son "ami Manuel"

"Mon ami Manuel", dit souvent Laurent Fabius quand il s'adresse au ministre péruvien de l'Environnement Manuel Pulgar-Vidal, président de la précédente conférence climat. Preuve de cette bonne entente, M. Fabius lui a demandé d'être le point de contact des ONG, qui sont des observateurs officiels des discussions. "Les deux hommes s'entendent personnellement très bien depuis la COP de l'an dernier à Lima" précise l'entourage du ministre français des Affaires étrangères.

ces-cho-alu/fmi/cr