NOUVELLES
01/12/2015 19:01 EST | Actualisé 01/12/2016 00:12 EST

« On a joué avec hargne » - Michel Therrien

Le Canadien de Montréal a joué un très bon match de hockey, mardi soir, contre les Blue Jackets de Columbus, s'est félicité l'entraîneur-chef du Tricolore.

« On a joué avec beaucoup de hargne », a réagi Michel Therrien à l'issue de la victoire des siens 2-1 contre les représentants de l'Ohio, au Centre Bell.

Therrien agacé

Lors de son point de presse, Michel Therrien a paru agacé par les questions des journalistes au sujet du combat entre Nathan Beaulieu et Nick Foligno, en deuxième période.

Quelques instants avant le combat, Nick Foligno a appliqué une rude mise en échec à Tomas Fleischmann sur le bord de la bande.

Nathan Beaulieu a alors décidé de se porter à la défense de son coéquipier, en engageant le combat avec Nick Foligno.

Or, le défenseur a encaissé quelques solides droites, incluant la dernière, qui lui a fait fléchir les genoux.

Nathan Beaulieu n'a pas immédiatement retraité dans la « pièce tranquille » afin de subir des examens médicaux, comme le stipule le protocole de la Ligue nationale de hockey en matière de commotions cérébrales.

Question à ce sujet après la rencontre, l'entraîneur-chef Michel Therrien a expliqué que son défenseur a passé les tests haut la main pendant l'entracte.

« Qu'il soit assis au banc des pénalités ou dans une chaise berçante dans la chambre noire, il n'y a pas grand-chose de différent », s'est exaspéré Therrien face aux questions des journalistes.

« S'il ne s'était pas senti bien, il n'aurait pas été au banc. Il n'a pas rejoué en deuxième après avoir purgé sa punition. Nous avons fait confiance à l'équipe médicale. Il a eu le suivi médical requis, et il a livré une solide troisième période. »

« En passant, c'est une maudite belle victoire à soir », a par la suite lancé Michel Therrien aux journalistes, un peu irrité de la tournure de leurs questions.

Nathan Beaulieu n'a pas été rendu disponible aux médias après la partie, parce qu'il devait recevoir des soins.

Changements dans les trios

Par ailleurs, Michel Therrien a procédé à quelques modifications dans ses trios vers la fin du deuxième tiers.

Il a interchangé Max Pacioretty et Tomas Fleischmann de trios. Le numéro 67 a retrouvé David Desharnais, avec Dale Weise, tandis que Tomas Fleischmann a été jumelé à son compatriote tchèque Tomas Plekanec, avec Paul Byron.

En défense, on a souvent vu P.K. Subban avec Nathan Beaulieu et Andrei Markov avec Jeff Petry.

« J'ai voulu injecter du sang neuf, surtout dans ces deux trios », a expliqué Michel Therrien.

« Ça nous a donné de la vie. J'ai apprécié la façon que Max s'est comporté avec David, ainsi que Fleischmann avec "Plekie". »

Le Canadien jouera son prochain match jeudi, au Centre Bell, contre la bande à Alexander Ovechkin.