NOUVELLES
02/12/2015 00:23 EST | Actualisé 02/12/2016 00:12 EST

Le principal fabricant de billets du monde ferme une imprimerie à Malte

Le principal fabricant de billets de banque du monde, l'entreprise britannique De La Rue, a annoncé mercredi la fermeture d'une imprimerie à Malte et la suppression probable de 300 emplois.

Le groupe a expliqué dans un communiqué qu'afin "d'adapter sa capacité de production à la demande mondiale", il devait réduire son potentiel d'impression de quelque huit milliards de billets par an actuellement à six milliards de billets dans les années à venir.

Les banques centrales du monde entier ont le monopole de la production des billets de banque mais en sous-traitent souvent l'impression à des entreprises privées, comme De La Rue.

Cette dernière, qui compte près de 4.000 employés dans le monde, a expliqué qu'après la fermeture de son site maltais elle ne conserverait que trois imprimeries dans le monde, contre quatre actuellement, respectivement au Royaume-Uni, au Kenya et au Sri Lanka.

La décision de De La Rue vise notamment à rendre "plus efficace et flexible" sa production de billets, qui pourrait être augmentée en fonction de la demande. Malgré le boom des moyens de paiement électronique, la demande en billets de banque demeure en effet assez robuste, particulièrement au vu des incertitudes entourant la conjoncture économique, d'après un récent rapport du cabinet Koncept Analytics. Un grand nombre de personnes a tendance à conserver des espèces considérées comme plus sûres en cas de crise.

De La Rue fabrique des billets de banque dans quelque 150 monnaies, de la livre sterling au dollar fidjien en passant par l'euro.

De La Rue a annoncé dans le même temps un investissement visant à financer la construction à Malte d'un centre de pointe pour la fabrication de passeports sécurisés, en partie via le transfert sur place d'une installation existante au Royaume-Uni.

Le groupe va consacrer 21 millions de livres (30 millions d'euros) à cet investissement, a salué le ministère maltais de l'Economie dans un communiqué.

Mardi, le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, s'était félicité de la baisse du taux de chômage sur l'île à 5,1%, l'un des niveaux les plus faibles de l'Union européenne. Moins de 5.000 personnes sont au chômage dans ce pays de quelque 420.000 habitants.

pn/oaa/ros

DE LA RUE PLC