NOUVELLES
02/12/2015 06:07 EST | Actualisé 02/12/2016 00:12 EST

Le jury au procès de Guy Turcotte va réécouter le témoignage d'un psychiatre

Au palais de justice de Saint-Jérôme, le jury appelé à ses prononcer sur la culpabilité de Guy Turcotte a demandé au juge André Vincent à réécouter le témoignage de Pierre Bleau, un psychiatre qui a témoigné à la demande de la Couronne le 10 novembre dernier. 

Invité à expliquer des notions générales sur la maladie mentale, le psychiatre Bleau avait fait valoir qu'un « trouble de l'adaptation n'empêche pas de réfléchir, d'être responsable de ses actes ».

« C'est comme le rhume de la psychiatrie », avait-il dit.

Guy Turcotte est accusé du meurtre prémédité de ses enfants, Olivier et Anne-Sophie. Il a reconnu les avoir poignardés à mort le 20 février 2009, mais plaide la non-responsabilité criminelle en raison de troubles mentaux. 

Les 11 jurés qui ont le sort de Guy Turcotte entre leurs mains en sont à leur troisième journée de délibérations. Ils ont commencé à délibérer lundi après-midi, après avoir reçu les instructions du Vincent. 

Ils peuvent rendre l'un ou l'autre des quatre verdicts suivant : non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux, meurtre au premier degré (prémédité), meurtre au second degré (non prémédité) et homicide involontaire.

Mardi, le jury avait demandé à la Cour d'obtenir une copie des articles 16 et 235 du Code criminel du Canada, qui portent respectivement sur la responsabilité criminelle et le meurtre prémédité.

Confiné pour la durée des délibérations, le jury peut rendre son verdict à tout moment.

Le second procès de Guy Turcotte a débuté le 15 septembre.