Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La GRC crée une équipe de lutte contre la cybercriminalité

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) mettra sur pied une équipe spécialisée en cybercriminalité pour repérer les menaces en ligne les plus dommageables pour la réputation et l'économie du Canada.

La police nationale affirme que l'équipe, basée à Ottawa, enquêtera sur les activités criminelles sur le web qui ciblent le gouvernement fédéral, les actifs stratégiques des entreprises et les infrastructures nationales essentielles, comme le réseau électrique.

L'équipe, qui sera pleinement en fonction d'ici 2020, est un élément central de la Stratégie de lutte contre la cybercriminalité, dévoilée mercredi.

La GRC souhaite aussi s'attaquer à la difficulté de stopper les méfaits numériques lorsque les cybercriminels - et les preuves nécessaires pour les accuser - sont souvent insaisissables.

En conférence de presse la semaine dernière, le commissaire de la GRC, Bob Paulson, avait affirmé que les bureaux de la police étaient remplis d'appareils numériques, mais que la difficulté était de trouver le moyen d'en extraire des preuves valides.

Bien qu'internet puisse être un outil merveilleux, avait déclaré M. Paulson, il a un côté sombre et dangereux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Cybercrime: les 20 villes les plus à risques au pays

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.