VIVRE
02/12/2015 09:05 EST | Actualisé 10/12/2015 10:04 EST

Bonifiez écologiquement votre temps des fêtes!

Quelques trucs pour conserver l’aspect traditionnel de vos festivités, tout en réduisant considérablement votre empreinte écologique.

Tom Merton via Getty Images
Christmas tree surrounded with gifts

Cet article a initialement été publié sur le webzine Mode de vie & compagnie de la Fondation David Suzuki.

Tout comme la musique dans les centres commerciaux, ce qui suit vous mettra dans l’ambiance des Fêtes, mais contrairement aux ritournelles musicales, les suggestions que nous vous présentons aujourd’hui ne devraient pas vous donner mal à la tête! Voici donc quelques trucs pour conserver l’aspect traditionnel de vos festivités, tout en réduisant considérablement votre empreinte écologique.

Les cadeaux

N’ayons pas peur de le dire, temps des Fêtes et cadeaux sont indissociables pour la plupart d’entre nous, surtout lorsqu’il y a plusieurs jeunes enfants dans notre entourage. Optez donc pour des cadeaux ayant un faible impact environnemental ou une valeur sociale ajoutée et vous n’aurez pas à vous priver de gâter vos proches. La clé? Pensez pratique! Pourquoi ne pas offrir un livre de cuisine (encore mieux si c’est seconde-main), des billets de spectacle, une sortie au restaurant (privilégiez un resto qui cuisine des produits locaux et bio) ou des forfaits pour des activités sportives dehors en nature? Les jouets usagés, les créations artisanales et les produits du Québec sont également des avenues à garder en tête. Découvrez les marchés où l’on ne vend que des produits artisanaux et locaux, qui sont toujours plus plaisants que les centres d’achats achalandés!

Aussi, les échanges de cadeaux de type «Je l’ai eu je ne le veux plus» sont la solution parfaite pour réduire et réutiliser en plus de réellement faire plaisir! Faites seulement gare à ne pas vous ramasser avec le bibelot de chat de tante Monique...

Pour l’emballage, osez être créatif. Il y a bien sûr le papier journal, les emballages réutilisables et le tissu, mais vous pouvez également utiliser de vieilles affiches, vos vieilles notes de cours ou même de vieux vêtements. Pour les inconditionnels du bon vieux papier qui brille, sachez que certaines compagnies offrent des papiers d’emballage fait à 100 % de papier recyclé… un choix emballant!

L’alcool

Loin de moi l’envie de vous pousser à la consommation de boissons alcoolisées, mais si l’envie d’un petit verre vous prend, optez pour des saveurs locales et je vous garantis que vous découvrirez des produits délicieux! Pensez aux bières de microbrasseries locales, aux cidres de glace biologiques de la Montérégie et aux vins liquoreux des Cantons-de-l’Est, sans oublier les gins et les vodkas de chez nous!

Les décorations

Si votre oncle porte toujours la même moustache, pourquoi ne pourriez-vous pas recycler des décorations qui ne servent qu’une fois par année? Conservez votre élégance en supprimant à jamais l’utilisation de la nappe en plastique et de la vaisselle jetable!

Les repas

La nourriture est sans contredit l’aspect le plus incontournable – et traditionnel – du temps des Fêtes. Cet élément marquant de vos festivités peut être rendu moins néfaste pour l’environnement en y intégrant quelques variations. Par exemple, évitez de manger trop de viande. On sait que la production de viande a beaucoup d’impacts sur la nature, alors surprenez vos invités en leur proposant quelques plats végétariens; si vous ne pouvez vous passer de dinde, choisissez alors de la viande d’élevage biologique et locale. En privilégiant des produits certifiés bio, voire provenant de votre région, vous réduirez considérablement vos émissions de Co2 (pensez simplement au transport) en plus de faire fleurir notre économie. Pensez à intégrer à votre menu les fruits et légumes de saison du Québec tels que la canneberge, la pomme, le chou de Bruxelles, la betterave, les champignons et le céleri rave. Cuisinez vous-même au lieu d’acheter des mets préparés et vous réduirez considérablement le suremballage en plus de choisir la provenance de vos ingrédients. N’oubliez pas d’utiliser les restes!

Le sapin

La question que tout le monde se pose : naturel ou artificiel? Bien que plusieurs facteurs entrent en ligne de compte, selon une de nos études, l’arbre naturel cultivé serait le moins nocif. Assurez-vous de sélectionner un arbre qui n’a pas été traité avec des pesticides, qui est d’une pépinière locale ou encore mieux, allez couper votre propre sapin (cette option implique quelques règles d’or, informez-vous avant). Si vous désirez un sapin artificiel, évitez les arbres faits de PVC — le plus nocif des plastiques, et dont sont faits la plupart des arbres artificiels – et conservez-le pendant au moins 20 ans!

Le plaisir

Un texte sur le temps des Fêtes doit avoir une petite note quétaine. Alors, allez-y, amusez-vous et profitez des bons moments avec les gens que vous aimez. Ça ne fait pas trop de trous dans la couche d’ozone et la ressource est réellement inépuisable!

Consultez le webzine Mode de vie & compagnie de la Fondation David Suzuki pour encore plus d’idées pour verdir votre temps des Fêtes!

Joyeuses Fêtes!

LIRE AUSSI SUR MODE DE VIE & CIE

» Produits cosmétiques: démystifions les certifications!

» Des couches pour les petites fesses écolos

» Verre ou plastique?

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo De magnifiques décorations de Noël à fabriquer soi-même Voyez les images